Une députée caquiste s’abstient de voter sur une motion et tout le monde est confus | Le Sac de chips
/zoneassnat

Une députée caquiste s’abstient de voter sur une motion et tout le monde est confus

On croit même que Marie-Louise Tardif s’est surprise elle-même

Photo Simon Clark

La députée caquiste de Laviolette–Saint-Maurice en a surpris plus d’un mardi à l’Assemblée nationale.

On croit même que Marie-Louise Tardif s’est surprise elle-même lorsqu’elle s’est abstenue de voter sur une motion déposée par la libérale Isabelle Melançon.  

La voici dans son intégralité:

«Que l'Assemblée nationale reconnaisse l'urgence d'agir face à la crise qui sévit dans les médias;

Qu'elle rappelle que le Québec occupe sa compétence en matière de taxation des fournisseurs de services étrangers en ligne;

Qu'elle souligne l'absence de volonté du gouvernement fédéral d'occuper sa propre compétence en la matière;

Qu'elle demande au gouvernement fédéral de percevoir la TPS, sur son territoire, auprès de ces fournisseurs, dans le but notamment de soutenir les médias d'information québécois, qu'ils soient nationaux, régionaux ou locaux.»  

Bien que tous les députés se soient levés pour voter en faveur de la motion, Mme Tardif, elle, ne l’a pas fait.  

Personne n’a vraiment compris pourquoi, d’ailleurs. 

Certains élus du Parti québécois et de la Coalition avenir Québec regardaient dans sa direction pour comprendre ce qui venait de se produire.  

Le leader parlementaire de la CAQ, Simon Jolin-Barrette, s’est aussi tourné vers Éric Lefebvre, le whip du gouvernement, pour lui parler. On devine que c’était à propos de la situation.  

Ce matin, Mme Tardif a déclaré aux journalistes qu’il s’agissait d’une erreur.  

«Dans le petit coin derrière, vous savez, souvent, on travaille sur des dossiers qui sont pertinents pour le comté et on perd un peu le fil», a-t-elle ajouté.   

 

À lire aussi

Et encore plus