Les restaurants Hooters quittent le Québec et c'est super plate pour les Hooters Girl qui perdent leur travail | Le Sac de chips
/unbelievable

Les restaurants Hooters quittent le Québec et c'est super plate pour les Hooters Girl qui perdent leur travail

Pascal Ratthé / JMTL

Les restaurants Hooters n’ont plus pignon sur rue dans la Belle province. Dans les dernières semaines, les deux seuls établissements présents au Québec ont fermé leurs portes.   

La chaîne très répandue aux États-Unis s’était d’abord installée à Greenfield Park, en banlieue de Montréal, en 2007.   

Il aura fallu attendre dix ans, pour que l’autoproclamé restaurant familial débarque au cœur de la métropole, sur la rue Crescent, au printemps 2017.   

Une ouverture en grande pompe avait eu lieu pour le restaurant qui aura finalement fermé ses portes deux ans plus tard.  

Du côté des employées, ce sont des sentiments d’incompréhension et de mécontentement qui envahissent les Hooters Girls.   

« Nous nous sommes présentées à la porte et elle était barrée. Nous n’avons eu aucun préavis, nous n’avons pas eu notre paie et encore moins notre 4%. On est toutes pas contentes », a déclaré à l’agence QMI une jeune serveuse chez Hooters à Greenfield Park.   

Les propriétaires n’ont jamais redonné signe de vie aux employés qui sont toujours dans l’attente de connaître la suite des choses.

L’ex-Hooters Girl n’est pas optimiste quant à la suite des choses pour l’établissement où elle travaillait jusqu’à il y a quelques semaines : « C’est certain que ça ne rouvrira plus », a-t-elle laissé tombé, résignée.  

La chaîne de « Breastaurant » où l'on peut déguster des ailes de poulets et de la bière tout en regardant un match à la télé est toujours présente en Ontario.  

Voici une vidéo comique pour vous remonter le moral: 


 

À lire aussi

Et encore plus