[PHOTOS] On peut maintenant remplacer les pains hamburger par de la laitue chez A&W et c’est super bizarre | Le Sac de chips
/unbelievable

[PHOTOS] On peut maintenant remplacer les pains hamburger par de la laitue chez A&W et c’est super bizarre

Tout à l’heure, un individu dont le bureau est situé très près de ceux de l’équipe du Sac de Chips est allé se chercher du A&W. 

Ce geste en apparence banal n’aurait pas fait l’objet d’un article n’eut été d’une étrange décision prise par cette personne. 

Le dividu, qui tient à rester anonyme, a choisi de tester une nouvelle option offerte par le comptoir de restauration rapide spécialisé dans les burgers et la racinette: il a remplacé les pains de son hamburger par de la laitue. 

«QUELLE IDÉE SAUGRENUE!», direz-vous, avec raison. 

En fait, c’est plus qu’une idée saugrenue; c’est un crime contre l’Humanité, à notre avis. 

Toujours est-il que lorsque «la personne qui fait des étranges choix de vie» est revenue à la shop pour dîner, elle a déballé son sandwich pour lequel la ville allemande d’Hambourg mettrait sans doute son drapeau en berne. 

 

Consternation gastronomique, stupéfaction culinaire et ahurissement alimentaire entre eux se sont disputés. 

Cette chose n’était pas un burger. 

 

Le travailleur affamé, qui venait de débourser 7,50$, était dans tous ses états. 

«Je sais même pas comment le manger», a-t-il déclaré. 

Après quelques instants de doute profond, l’homme dont le ventre commençait à gargouiller s’est emparé d’une fourchette et d’un couteau de plastique, et a entrepris de consommer son burger à l’aide de ces ustensiles. 

 

Complètement décontenancé, il s’est alors exprimé: «La laitue est un peu mouillée faque c’est comme si le pain était un peu sec». 

Un burger sans pain, c’est pas un burger, qu’on se le dise. 

Le Sac de Chips veille à ce que les principes de base sur lesquels reposent les piliers de notre civilisation ne soient jamais déstabilisés par d’insidieuses tentatives de sabotage. 

Mais malgré notre optimisme, il est fort possible que «dans un an, ça va être au Mousso», comme l’a conclu le triste dîneur désabusé.
 

Pour vous remonter le moral, regardez cette vidéo:

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus