Un Donald Trump très inspiré parle des «aéroports de 1775» dans un discours pour le 4 juillet | Le Sac de chips
/unbelievable

Un Donald Trump très inspiré parle des «aéroports de 1775» dans un discours pour le 4 juillet

AFP

Dans un discours d’une heure, le président américain a avancé que les armées révolutionnaires américaines se sont emparées des «aéroports» de la Grande-Bretagne en juin 1775.

On ne compte plus les enflures dans les envolées patriotiques de l’actuel occupant de la Maison-Blanche. Mais cette année, c’est sous le signe de l’anachronisme qu’il a su réinventer la fierté du pays. En s’adressant à la nation devant le Mémorial de Lincoln à Washington, Trump a évoqué la bravoure des premières armées qui se sont battues pour l’indépendance américaine.  

«Notre armée a pris le contrôle du trafic aérien, elle a enfoncé les remparts et a enlevé les aéroports, elle a fait tout ce qu'elle avait à faire et à Fort McHenry, sous l'éclat rouge des fusées, elle a enfin obtenu la victoire.»  

Comme le souligne le Guardian, ces batailles fondatrices des États-Unis se sont déroulées en 1776... Il serait étonnant que la jeune nation se soit dotée d’une armée de l’air plus de cent ans avant que les frères Wright ne fassent voler leur premier engin en 1903!  

Mais la distorsion historique ne s’arrête pas là. Le fameux Fort McHenry dont parle Trump en évoquant les États-Unis des origines, est plutôt le lieu emblématique d’un bombardement datant de 1814.  

Cet affrontement est survenu dans la foulée des guerres entre les États-Unis et l’Angleterre après 1812.  

 Un peu plus et le président nous parlait de comment Doc Emmett Brown avait visité les pères fondateurs de la nation américaine avec sa Delorean.  

On s’entend que c’est de la haute voltige en tant qu’erreur historique. À côté de ça, François Legault qui fait l’éloge de la chanteuse fictive Zaza, c’est de la petite bière.  

 

À lire aussi

Et encore plus