[VIDÉO] Un couple coquin fan de Behemoth se «gâte» en plein spectacle | Le Sac de chips
/harddrive

[VIDÉO] Un couple coquin fan de Behemoth se «gâte» en plein spectacle

WENN.com

Lors d’un spectacle de Behemoth se tenant dans le cadre du Festival Roskilde, une dame a pratiqué l’amour oral - à ne pas confondre avec l'album de Loco Locass - à son petit ami au beau milieu du mosh pit.   

L’amour (oral) au temps du death metal, tel pourrait être le titre du film (un court-métrage, en fait) racontant l’aventure vécue par ce couple pendant le festival métal Roskilde au Danemark samedi dernier.   

Si certains musiciens s’offusquent qu’on regarde leur performance par le spectre de leur cellulaire, le chanteur-guitariste de Behemoth Adam «Nergal» Darski, lui, semble plutôt fasciné par la performance des deux tourtereaux.   

Comme le mentionne Blabbermouth, c’est lui-même qui a partagé la séquence romantique via Instagram. 

Il a commenté la scène en ces mots:   

«Ouais, je ne suis pas un vétéran mais j’en ai vu des choses. J’en ai vu plusieurs. (...) J’apprécie de voir N’IMPORTE QUELLE réaction à notre musique. Vraiment. Je me contente de tout sauf l’indifférence. Je suis correct avec une petite dose de violence, des gens qui lancent une partie de leurs vêtements, des gens qui me rejettent, d’autres qui m’achalent, des filles qui me montrent leurs totons... C’est ok. Mais en presque 30 ans de carrière, je n’avais encore jamais vu un couple se caresser à l’avant de la scène au beau milieu du p***ain de pit!»  

Et on comprend vite au fil de son récit qu’il ne s’agissait pas d’un petit bec sur la joue entre les deux amants.   

«Une dame à moitié nue était à genoux devant un dude à moitié habillé en train de le sucer pour un bon 5-10 minutes pendant qu’il levait ses poignets dans les airs tout en chantant nos chansons d’amour! C’est donc ben cool! C’est bon à savoir que BEHEMOTH arrive à corrompre des légions à tellement de niveaux! L’AMOUR EST LOI, DÉPRAVATION NIVEAU PRO!», a-t-il renchéri.      

(Quand Darski parle de «chansons d’amour», il ne faut pas vous attendre à Claude Barzotti ou Herbert Léonard, en effet...)   

Est-ce que ce couple métalleux va lancer une nouvelle mode ?   

Devra-t-on surveiller davantage le mosh pit pendant le Heavy Montréal?   

Tant de questions!

À lire aussi

Et encore plus