Les femmes peuvent maintenant se promener seins nus au Village Vacances Valcartier...en théorie | Le Sac de chips
/unbelievable

Les femmes peuvent maintenant se promener seins nus au Village Vacances Valcartier...en théorie

Image principale de l'article Les seins nus permis à Village Vacances Valcartier
Daniel Mallard/Agence QMI

Deux ans après avoir adopté un code vestimentaire qui stipulait que les bustes des femmes devaient rester couverts, les parcs aquatiques Village Vacances Valcartier, près de Québec, et Calypso, dans l’est ontarien, font marche arrière.

Selon un texte signé de la plume de Dominique Lelièvre du Journal de Québec, une femme pourrait désormais profiter des installations du Village Vacances Valcartier en ayant les seins à l’air.

Cette éventualité n’est toutefois que théorique, puisque jusqu’à présent, nulle village-vacancière ne s’est prévalue de ce droit.

Un nouveau code vestimentaire, d’abord mis en lumière par le quotidien Le Droit de Gatineau, met les hommes et les femmes sur un pied d’égalité en termes de liberté mammaire, dans les deux parcs aquatiques détenus par le Groupe Calypso Valcartier.

Le règlement nouvellement en vigueur stipule que «les baigneurs de tous les sexes sont tenus de porter un bas de maillot de bain approprié».

Il est également ajouté que «les clients sont priés de porter un maillot de bain approprié lors de l'utilisation de nos attractions».

Et...c’est...tout.

Cela laisse donc beaucoup de place à l’interprétation.

Interrogée par le journaliste du Journal de Québec, la porte-parole du groupe, Marie-Ève Doyon, a indiqué que «ce que notre code vestimentaire dit explicitement, c’est que tout le monde doit porter un bas de maillot de bain, que les tenues doivent être appropriées et que l’on se réserve le droit de déterminer ce qui est approprié ou non».

Donc, oui, en théorie, une femme pourrait libérer ses mamelons dans la piscine à vagues...jusqu’à ce qu’une personne se plaigne et que la direction du parc puisse se voir dans l’obligation de ré-incarcérer les mamelons fraîchement libérés.

«Notre priorité, c’est que notre clientèle se sente accueillie et en sécurité chez nous. [...] On ne vise pas l’expulsion, mais on se réserve le droit de parler avec la clientèle pour lui expliquer les enjeux que ça soulève», a déclaré Mme Doyon au Journal.

Cette dernière a ajouté que «les gens sont raisonnables et savent que c’est un parc familial».

Vieux débat

Toute cette histoire remonte à 2017, alors qu’une femme avait porté plainte au Tribunal des droits de la personne contre la Ville de Cornwall, en Ontario, en raison du règlement interdisant aux femmes d’être seins nus sur les lieux des piscines publiques de cette municipalité.

Le parc aquatique Calypso, en Ontario, était un des nombreux endroits visés par cette plainte.

Deux ans plus tard, une entente à l’amiable secrète aurait été conclue dans ce dossier et serait à l’origine du changement d’épaule du fusil de la direction, au sens figuré bien sûr...

Parlant de poitrines dénudées...

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus