Une dame de 79 ans condamnée à 10 jours de prison pour avoir nourri des chats errants | Le Sac de chips
/unbelievable

Une dame de 79 ans condamnée à 10 jours de prison pour avoir nourri des chats errants

Image principale de l'article 10 jours de prison pour avoir nourri des chats
Photo Adobe Stock

Les partisans de la ligne dure en matière de justice seront satisfaits: une femme de 79 ans a reçu une peine de prison de 10 jours pour avoir nourri à répétition des chats errants dans sa petite ville de l’Ohio.

En quête d’un peu de compagnie après le décès de son mari et de ses propres chats, Nancy Segula, résidente de Garfield Heights (ceci n’est pas une blague), avait l’habitude de donner à manger à six à huit félins du voisinage, ainsi qu'à quelques chatons. 

Un détail vient cependant faire dérailler cette histoire autrement assez touchante... 

Il s’avère qu’il est illégal (!) de nourrir les chats errants de cette municipalité en banlieue de Cleveland. 

Ainsi, après que la dame eut reçu des amendes totalisant plus de 2000$, la cour municipale a décrété la semaine dernière que la criminelle endurcie devait maintenant payer pour ses péchés en passant 10 jours derrière les barreaux, relate Cleveland.com

Il y aurait toutefois une légère lueur d’espoir pour la femme de 79 ans. La juge habituelle de Garfield Heights était absente lors du «procès» de Mme Segula. Un autre magistrat avait donc prononcé la sentence. 

Aussi la juge, mise au courant de la controverse grandissante autour de l’affaire, a-t-elle décidé de planifier une audience de révision. L’avocat de la septuagénaire délinquante pourra donc de nouveau faire valoir son plaidoyer. 

Dans l’éventualité d’un échec de la défense dans cette affaire, l’amatrice de félins devra toutefois se rendre à la prison du comté de Cuyahoga le 11 août. 

Le cas échéant, on lui souhaite de se trouver quelques amis à l’intérieur des murs... et peut-être d'adopter un chat à son retour à la maison. 

Ce sera probablement plus économique et un peu moins complexe à long terme. 

Cette vidéo ne risque pas de vous envoyer en prison: 

 

À lire aussi

Et encore plus