Seul passager à bord d’un avion, un réalisateur en profite pour tourner un (très) court-métrage hilarant | Le Sac de chips
/unbelievable

Seul passager à bord d’un avion, un réalisateur en profite pour tourner un (très) court-métrage hilarant

Image principale de l'article Seul à bord d’un avion, il tourne un film hilarant

Comprenant qu’il voyagerait pratiquement en jet privé, Vincent Peone a utilisé son téléphone cellulaire pour immortaliser cette expérience dont tout le monde rêve.

Lundi, le réalisateur domicilié à New York voulait rentrer chez lui à partir d’Aspen (Colorado), en faisant une escale à Salt Lake City (Utah).

Voyageant sur les ailes de Delta Airlines, Peone a eu la surprise désagréable de constater que le premier segment de son retour à la maison allait être retardé.

Son humeur a cependant changé pour le mieux quand il a appris que cette situation malencontreuse avait eu pour conséquence de faire de lui le seul humain non-membre de l’équipage à être présent au moment du décollage replanifié.

Réalisant rapidement qu’il aurait l’occasion de vivre le vol de rêve de la plupart des voyageurs (les autres humains sont si achalants...), il a laissé l’aspect professionnel de sa personnalité prendre le dessus.

Il a saisi son téléphone mobile et a tourné quelques scènes humoristiques qui témoignent bien de l’absurdité de la situation.

Dans cette vidéo publiée sur Twitter, on voit d’abord une employée de Delta faire une annonce dans l’aire d’attente du terminal.

«Bonsoir mesdames et messieurs, nous allons maintenant procéder à l’embarquement de notre vol pour Salt Lake City à partir de la porte 5. Est-ce que le seul passager sur ce vol peut gentiment monter à bord», dit la dame, ce à quoi Peone répond, «C’est moi», avant de prendre son sac.

On voit ensuite une autre employée de Delta à qui le réalisateur demande si c’est la première fois que la compagnie fera voler une personne seule à bord d’un aéronef.

Elle brise alors toute la magie en répondant: «Non, c’est déjà arrivé. Désolé.»

On aperçoit ensuite du personnel en train de déplacer des sacs jaunes qui semblent très lourds. C’est, selon Peone, pour «ajouter du poids parce qu’il n’y a personne».

L’histoire se poursuit avec notre principal protagoniste désormais installé confortablement dans un siège, en train d’écouter une annonce d’une agente de bord à son intention, et à lui seul.

«Bonsoir Vincent et bienvenue à bord. Nous sommes ravis de pouvoir te servir aujourd’hui. Si tu as besoin d’assistance pour t’installer, nous te viendrons en aide avec plaisir. Pour nous assurer un départ à l’heure, reste assis à ta place s’il-te-plaît», déclare l’employée.

Par la suite, le chanceux du jour a l’honneur de saluer et remercier personnellement le pilote de l’appareil, avant de prendre fièrement la pose dans l’escalier menant au tarmac.

Le plus fantastique dans cette histoire, c’est que Peone a pu choisir N’IMPORTE QUEL siège parmi TOUS les sièges de l’avion.

Dans une entrevue au Washington Post, il a raconté ce qu’il lui a passé par la tête au moment de faire son choix.

«Je me suis près de la fenêtre et près de l’allée. J’ai été tenté de battre un record et de m’asseoir dans chaque siège pendant deux minutes tout au long du vol, pour pouvoir dire que je me suis assis partout dans l’avion. Mais je ne suis pas si ambitieux que ça» a-t-il indiqué.

Ambitieux, il ne l’est peut-être pas, mais chanceux, ça oui!

Sondage
Avez-vous déjà voyagé en étant tout seul dans un avion? SOYEZ HONNÊTES.

Oui

Non

Une vidéo à regarder seul ou en groupe:

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus