Une jeune femme perd son emploi parce qu’elle était trop triste pour travailler après la mort de son chien | Le Sac de chips
/unbelievable

Une jeune femme perd son emploi parce qu’elle était trop triste pour travailler après la mort de son chien

Image principale de l'article Congédiée parce que trop triste pour travailler
Images Emma McNulty

Une Écossaise de 18 ans a été congédiée de son emploi à temps partiel après avoir été incapable de se rendre à son travail en raison du chagrin causé par le décès de sa fidèle compagne poilue. 

Emma McNulty, de Glasgow, occupait jusqu’à tout récemment un emploi à temps partiel dans un restaurant spécialisé dans les sandwichs. 

On dit «occupait» parce que comme vous le savez à ce stade-ci de l’histoire, Emma a perdu sa job

En fin de semaine dernière, Milly, son beau petit Yorkshire Terrier de 14 ans est soudainement tombé malade. Chez le vétérinaire, il a fallu se rendre à l’évidence: l’euthanasie était la solution la plus convenable pour la pauvre bête. 

Image Emma McNulty

 

Faites le calcul. Emma a 18 ans. Milly a 14 ans. Cela signifie que depuis qu’elle a 4 ans, depuis aussi longtemps qu’elle se souvienne donc, Emma partage tous les moments de sa vie avec sa chienne. 

«On faisait tout ensemble. J’étais si près d’elle. Elle était ma meilleure amie», a-t-elle déclaré à la BBC

Le choc de la perdre a été terrible.  

Son quart de travail devait commencer à 15h samedi, mais elle a pris la peine d’envoyer un message texte à 10h pour prévenir de son absence, laissant assez de temps à son employeur, selon elle, pour trouver une solution. 

«J’étais dévastée, affolée, et physiquement malade. Je pensais que mon employeur ferait preuve d’un peu de compassion, mais à la place de ça, on m’a demandé de trouver quelqu’un pour me remplacer à défaut de quoi je pourrais être congédiée», a-t-elle indiqué. 

«Quand je leur ai dit que je n’avais pas été en mesure de trouver un remplaçant, on m’a dit de ne plus me présenter au travail et que le patron me contacterait sous peu», poursuit-elle. 

 

On lui a ensuite confirmé qu’elle était mise à pied pour ne pas s’être présentée à son quart de travail. 

«J’ai perdu mon travail et mon chien la même journée», s’est-elle exclamée à la BBC. 

Depuis sa mise à pied, elle tente désormais de sensibiliser les employeurs de tout acabit à la cause du deuil causé par la perte d’un animal domestique. 

Elle aimerait que les travailleurs puissent s’absenter si Réglisse ou Tiger en venait à passer l’arme à gauche. 

Elle a d’ailleurs lancé une pétition qui a recueilli plus de 6500 signatures au moment d’écrire ce texte. 

Sondage
Devrions-nous pouvoir «caller malade» quand notre animal domestique meurt?

Oui, il fait partie de la famille.

Non, c'est juste un animal.

 

Heureusement, nous, on était au travail ce jour-là: 


 

 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus