Un homme trouve un énorme tas de fumier et une pancarte «Le propriétaire f**rre ma femme» devant son pub | Le Sac de chips
/unbelievable

Un homme trouve un énorme tas de fumier et une pancarte «Le propriétaire f**rre ma femme» devant son pub

Facebook Lee Thurgood

Il y a des lundi matins pires que d’autres. 

La toast qui tombe du mauvais bord, les pantalons qui déchirent, le tube de dentifrice qui est vide, l’autobus qui passe en avance, le métro qui passe pas pantoute, tout ça, c’est de la petite bière comparé à «un gigantesque tas de merde bloque l’entrée de ton resto et une pancarte t’accuse de coucher avec la femme d’un autre». 

Eh bien, c’est arrivé ce lundi matin à Simon Emberley, propriétaire du Hawkley Inn, près de Liss dans le sud de l’Angleterre. 

 

Le pauvre Simon est rentré à la job ce matin, et il a littéralement trouvé un gros voyage de fumier devant l’entrée de son pub. 

Et qui plus est, la personne qui a dompé l’affreux tas de caca a pris la peine d’y déposer une pancarte signalant à qui veut bien le lire que «Le proprétaire f**rre ma femme». 

Emberley s’est défendu en disant qu’il était consterné par ces accusations, et que celles-ci était «infondées et fausses», selon ce que rapporte le Daily Mail

«Je ne sais pas d’où ça vient ou qui a fait ça, mais une telle chose peut bouleverser la vie de quelqu’un. La personne qui a fait ça essaie de ruiner notre entreprise», a-t-il ajouté. 

Heureusement, la bonne humeur du tenancier a rapidement pris le dessus et il a semblé prendre l’événement avec un grain de sel. 

Quelques heures après le traumatisme initial, la page Facebook du Hawkley Inn publiait un message incitant ses fidèles clients à venir chercher du «fumier de cheval gratuit, offert par un généreux fournisseur». 

 

Le message était signé de la main de Simon Emberley et de sa femme Joanna, comme quoi ce n’est pas un immense tas de fumier et des accusations mensongères qui vont venir semer la zizanie dans ce couple. 

Cette vidéo sent meilleur que le fumier: 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus