Le troisième film «Dans une galaxie près de chez vous» est enfin en préparation et on capote | Le Sac de chips
/potins

Le troisième film «Dans une galaxie près de chez vous» est enfin en préparation et on capote

Nous sommes en 2019, la situation sur la Terre est catastrophique: les inondations ravagent le Québec, les ouragans détruisent le Sud et une militante de 16 ans se fait régulièrement insulter par les politiciens en cacanne. Résultat: le Romano Fafard repart en mission vers les confins de l'Univers afin de trouver une nouvelle planète où déménager 8 milliards de tatas.  

Eh oui, le troisième film tirée de la populaire série «Dans une galaxie près de chez vous» est en officiellement en préparation. «ENFIN!» crieront en choeur les jeunes de la génération pré-ado de la fin des années 90, parce qu'on s'ennuyait de notre gang de joyeux bozos.  

  

Le film avait été annoncé il y a plus de deux ans, mais on attendait toujours plus de développements. L'écriture est bel et bien commencée, ont confirmé les créateurs dans un communiqué que l'on attendait plus.  

  

«Les auteurs et créateurs Pierre-Yves Bernard et Claude Legault ont officiellement amorcé le 5 septembre dernier l’écriture du 3e film! Donc, oui, si Dieu (c’est-à-dire la Sodec et Téléfilm Canada) le veut, le Romano Fafard prendra de nouveau son envol sur un grand écran près de chez vous!» peut-on lire sur la page Facebook de l'émission depuis lundi soir.  

Il semble donc y avoir quelques «détails» qui ne sont pas finalisés encore et on espère que Brad Spitfire ne fera pas tout planter.  

L'émission Dans une galaxie près de chez vous était diffusée sur les ondes de Canal famille puis à VRAK en 1999 à 2001, avant de se transformer en deux films sortis en 2004 et 2008.  

  

Il aura donc fallu plus de 10 ans de régénérescence aux créateurs avant de se réveiller. 

Mais c'est pas grave.  

Parce que comme le rappelle judicieusement un internaute, c'est pas notre grand Charles Patenaude qui disait «Mieux vaut tard que... que... mieux vaut tard que plus tôt, parce que plus tôt, j't'ais pas prêt.»   

Quand vous serez prêt, on sera prêt.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus