Il se fait opérer pour «soulager» une érection de 36 heures | Le Sac de chips
/unbelievable

Il se fait opérer pour «soulager» une érection de 36 heures

Image principale de l'article Opéré à cause d'une érection de 36 heures

Un résident de Bristol en Angleterre se souviendra longtemps de cette érection dérangeante qui lui a paru éternelle.   

Tel que le rapporte Fox News , Elliott Rossiter ne s’attendait pas à ce que son voyage en France lui provoque une telle réaction. Ni une telle érection. Aussi soudaine que tenace.   

« Nous étions tous assis et c’est arrivé d’un coup. J’ai essayé de m’en débarrasser, mais je n’y arrivais pas », a-t-il raconté.     

Rossiter n’a toutefois pas spécifié quelle technique il avait utilisée pour se « débarrasser » de son érection têtue.   

« Ça n’avait rien de sexuel. Je n’étais même pas excité sexuellement », a cru bon de préciser l’homme de 41 ans en entrevue avec South West News Service.   

Après 19 heures consécutives d’érection, il n’avait d’autre choix que de se rendre dans une clinique médicale locale. (Le temps d’attente dans les salles d’urgences peut faire perdre une érection à n’importe qui...)   

Même une injection de médicaments anti-inflammatoires et stéroïdiens dans le pénis n’est pas venue à bout de son érection. Non seulement son membre était toujours endurci, mais la douleur s’en est mêlée.   

« Je pouvais à peine marcher. J’étais couvert de douleur. C’était l’agonie totale », s’est plaint Rossiter.  

« J’avais peur. Je croyais que ça ne partirait jamais. Je n’avais jamais vécu de quoi de semblable. C’était encore plus gros qu’une érection ordinaire. »   

Le seul contact de son pénis avec ses vêtements suffisait à accentuer la douleur.   

Les médecins ont qualifié son trouble de « priapisme », une érection prolongée qui n’est pas nécessairement liée avec une quelconque stimulation sexuelle.   

Après 36 heures d’érection pour Rossiter, les médecins ont décidé de l’opérer.   

« Ils (les médecins) m’ont dit que mon pénis allait mourir si je n’avais pas d’opération », explique-t-il.   

Plus son érection persistait, plus le sang s’amassait dans son pénis pour y rester. Cette condition aurait pu lui être fatale.   

Heureusement, la divine opération a été une réussite.   

Les causes de ce type d'érection prolongée peuvent être liées à la consommation de certains médicaments prescrits pour combattre la douleur ou des antidépresseurs.   

Elliot Rossiter lui-même aurait développé une dépendance aux médicaments antidouleur des suites d’un accident en ski.   

Prompt rétablissement Elliot!   

Pssst! Vous aimerez peut-être:  

s