Je suis allé à l’investiture de QS dans Jean-Talon pour voir du rififi | Le Sac de chips
/zoneassnat

Je suis allé à l’investiture de QS dans Jean-Talon pour voir du rififi

Je m’attendais à entendre des cris, à voir des gens se battre, du sang.

Tous les médias ont parlé du rififi entre les candidats à l’investiture de Québec solidaire dans la circonscription de Jean-Talon.   

Je ne voulais pas manquer ça.   

Genèse du rififi  

La course à l’investiture se fait à quatre candidats. Manon Massé a appuyé ouvertement le candidat Frédéric Poitras, un conseiller de l’Équipe Labeaume. Un autre candidat, Cédric Verreault, étudiant de 19 ans en science politique, a dénoncé cette ingérence.   

  

Il a d’ailleurs publié des mèmes en ce sens sur sa page Facebook.   

  

«De retour à la soirée Québec solidaire fighting club, Pierre»  

Ma soirée a mal commencé. Ça m’a coûté 12$ pour me stationner à l’Université Laval. Décidément, Québec solidaire ne voulait pas faciliter la vie des automobilistes.   

Étrange.   

  

Le tout se déroule dans l’atrium du pavillon Charles-De Koninck, alias le «De Koninck». Quoi de mieux que l’antre des sciences humaines pour tenir une soirée de Québec solidaire?     

Doublement étrange, n’est-ce pas?   

Bref.   

19h05 – Mon arrivée  

J’arrive dans la fameuse pièce.   

Ça sent la démocratie. Elle a une odeur de biscuits et de café.   

La musique est assurée par DJ «GrandFou».   

Je fais le tour des lieux. Il y a une grosse ligne qui nous indique où attendre pour aller voter. Je le sais parce que c’est marqué «VOTE» en tape à terre.   

  

  

19h20 – Ça commence  

Gros speech de l’animatrice. On motive les troupes. On parle quasiment comme si on avait gagné Jean-Talon.   

Inspirant.  

  

  

19h30 – Les discours  

Cédric Verreault dénonce l’ingérence de Manon.    

Olivier Bolduc parle de pub de char sur les autobus sur la Rive-Sud de Québec.   

Frédéric Poitras explique son parcours d’entrepreneur funky de gauche et prononce bien «Vanier». Il ne dit pas «VAGNIÉ», a-t-il précisé.   

José-Frédérique Biron sait ce qu’est le racisme parce qu’elle a géré les médias sociaux d’Eve Torres.   

  

  

20h – Les questions des membres  

L’animatrice appelle les membres au moyen de numéros.   

«8136046»  

Je ne sais pas trop si ma rangée a gagné une pizza ou si j’ai gagné le moitié-moitié.   

Ça va d’une question très pointue sur les conseils de quartier à «qu’est-ce que l’empathie?»  

Aucun candidat n’a utilisé son «coup de téléphone à un ami» et il n’y a surtout aucun rififi.   

20h50 – Le retour de DJ «GrandFou»  

On attend les résultats. Il n’y a pas de rififi à l’horizon.   

Il ne reste plus de biscuits.   

  

C’EST MOI QUI VAIS PÉTER MA COCHE.   

Ben non.   

21h20 – La fameuse annonce  

Un silence règne dans la pièce.   

Les votes ont été comptés et on est sur le point d’annoncer les résultats.   

MESDAMES ET MESSIEURS, contre toute attente... Olivier Bolduc!   

Eh ben.   

Finalement, pas de rififi et l’ingérence n’aura pas eu l’effet escompté.   

«Tu seras le 11e député de Québec solidaire à l’Assemblée nationale du Québec», dit Gabriel Nadeau-Dubois.   

La prochaine fois, je vais louer un gala UFC. 

À lire aussi

Et encore plus