Les «pompes à asthme» pourraient être aussi dommageables pour l’environnement que manger de la viande | Le Sac de chips
/unbelievable

Les «pompes à asthme» pourraient être aussi dommageables pour l’environnement que manger de la viande

Image principale de l'article Les inhalateurs: dommageables pour l’environnement
AFP

Selon des scientifiques britanniques, les personnes souffrant d’asthme pourraient améliorer leur empreinte carbone en optant pour des médicaments plus «verts». 

La BBC rapporte en effet que des chercheurs de l’université de Cambridge affirment que l’impact écologique de faire la transition vers des inhalateurs moins polluants serait aussi important que de devenir végétarien ou que de commencer à faire du recyclage. 

Et pour cause, les inhalateurs de corticostéroïdes sont reconnus comme étant des émetteurs de gaz à effet de serre, qui eux-mêmes sont souvent pointés du doigt en ce qui concerne les changements climatiques. 

Au Royaume-Uni seulement, 50 millions d’inhalateurs auraient été prescrits en 2017, et de ce nombre, 70% contenaient un gaz à effet de serre, l’hydrofluoalcane (HFA). 

Ce dernier est utilisé propulser le médicament hors de la «pompe». 

Selon ces experts, 4% des émissions de gaz à effet de serre du NHS (National Heath Service, le système de santé publique du Royaume-Uni) seraient dues à ces inhalateurs. 

Ils estiment, de plus, que de remplacer ne serait-ce que 10% de ces inhalateurs par un équivalent meilleur pour l’environnement pourrait réduire les émissions de dioxyde de carbone de 58 kilotonnes. 

En guise de comparaison, selon leurs calculs, cela équivaudrait à 180 000 voitures qui font l’aller-retour Londres-Édimbourg. 

Individuellement, chaque inhalateur serait responsable d’entre 150 kg à 400 kg d’émissions par année, ce qui correspond à ce qu’émet une diète composée de viande. 

C’est pourquoi les scientifiques espèrent que les médecins conseillent de plus en plus à leurs patients d’utiliser les inhalateurs à poudre sèche, qui sont moins dommageables pour l’environnement. 

Ils mettent toutefois en garde les asthmatiques de s’assurer de consulter leurs médecins, et de ne pas prendre seuls la décision de faire la transition vers les inhalateurs à poudre sèche. 

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

À lire aussi

Et encore plus