Une femme poursuit une banque de sperme après avoir accouché d’un bébé souffrant de nanisme | Le Sac de chips
/unbelievable

Une femme poursuit une banque de sperme après avoir accouché d’un bébé souffrant de nanisme

(Ce n'est pas la madame de l'histoire. C'est une modèle de banque d'images.)
AFP + Adobe Photo Stock

(Ce n'est pas la madame de l'histoire. C'est une modèle de banque d'images.)

Une Russe de 40 ans s’est sentie flouée après avoir donné naissance à une personne de petite taille, alors qu’elle avait spécifiquement choisi le sperme d’un donneur grand de plus de 6 pieds. 

Selon LADbible, la femme dont l’identité reste inconnue avait choisi de faire confiance à la banque danoise de sperme Cryos pour trouver la semence nécessaire à son projet. 

À son âge, elle croyait en effet que cela pourrait être sa dernière chance d’avoir un enfant seule et c’est pourquoi elle avait opté pour la fécondation in vitro dans une clinique privée de Moscou. 

Sur le site de la banque de sperme, elle aurait expressément choisi le donneur en fonction de sa chevelure, de son niveau d’éducation et de sa taille supérieure à 6 pieds. 

Or, selon la justice moscovite qui s’est saisie de l’affaire, les médecins auraient rapidement remarqué que l’enfant toujours à naître souffrirait d’achondroplasie, une maladie rare et incurable qui cause le nanisme. 

Après la naissance du bébé, cette observation a pu être confirmée par les médecins qui ont, de plus, précisé à la dame que son fils mesurait au maximum 4 pieds à l’âge adulte, et que ses membres et son visage ne se développeraient pas «correctement». 

C’est pourquoi elle a porté plainte et que la cour du district de Koptevsky a ordonné que le site web de la banque Cryos soit bloqué en Russie et qu’il soit désormais illégal en Russie d’utiliser ses services. 

Un porte-parole de l’entreprise danoise a, par la suite, déclaré au journal russe Moskovsky Komsomolets que le sperme fourni par la banque était d’excellente qualité et qu’elle n’était «pas responsable des erreurs de la clinique» qui a pris en charge le traitement de fécondation in vitro. 

«Tout ce que nous savons, c’est que notre biomatériel est de grande qualité», a-t-il ajouté. 

La clinique de fécondation, elle, n’a pas souhaité commenter. 

Selon MK, il est toutefois impossible d’affirmer sans équivoque que le nanisme est dû au donneur de sperme, puisque seulement 20% des cas d’achondroplasie sont de cause héréditaire. 

Les autres 80% seraient imputables à une mutation génétique à la conception ou durant la gestation. 

Parlant d’enfant qui ressemblent (ou pas) à leurs parents: 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus