La science a parlé: «Ob-La-Di, Ob-La-Da» des Beatles est la chanson pop parfaite | Le Sac de chips
/harddrive

La science a parlé: «Ob-La-Di, Ob-La-Da» des Beatles est la chanson pop parfaite

Image principale de l'article «Ob-La-Di, Ob-La-Da» est la chanson pop parfaite
Courtoisie

La chanson de l’album The Beatles paru en 1968, surnommé l’album blanc, a été consacrée par les chercheurs de la Société Max-Planck en Allemagne.  

S’il est une chanson des Beatles qui suscite des interrogations ou des fous rires incontrôlés, c’est bien Ob-La-Di, Ob-La-Da.  

Pourtant, comme le rapporte le NME, de savants chercheurs lui ont décerné le titre pompeux de «chanson pop parfaite».  

 

Afin de bien mener leur enquête, les chercheurs ont analysé pas moins de 80 000 progressions d’accord provenant de 745 chansons sorties entre 1958 et 1991. Ces titres ont tous figuré au palmarès du magazine Billboard.   

Pour tirer les conclusions de l’enquête, un algorithme automatisé évaluait chaque nouvel accord d’une chanson pour déterminer s’il pouvait surprendre par rapport à l’accord précédent.  

Les chercheurs ont ensuite isolé chacune des progressions d’accord d’une trentaine de pièces pour les faire entendre à un focus group constitué de 80 personnes. On avait au préalable enlevé la partie vocale pour éviter que les cobayes puissent reconnaître les pièces.  

Les réactions des auditeurs soumis à l’étude étaient analysées par un appareil d’imagerie par résonance magnétique. 

Il s’est avéré que les auditeurs volontaires préféraient se faire surprendre d’un accord à l’autre plutôt que de deviner quel serait l’accord suivant. Surtout quand ils croyaient pouvoir deviner l’accord à suivre.  

Paradoxalement, lorsqu’ils n’avaient aucune attente sur l’accord suivant, les auditeurs aimaient être rassurés par un accord «prévisible». 

Les conclusions de l’enquête ont également révélé que le fait d’être agréablement surpris ainsi dans une chanson stimulerait le plaisir musical dans certaines parties du cerveau.  

Selon les chercheurs de la Société Max-Planck, Ob-La-Di, Ob-La-Da frôle donc la perfection pop, suivie par les chansons InvisibleTouch de Genesis et Hooked on a feeling de BJ Thomas.  

Parmi les autres chansons ayant récolté un résultat honorable dans la savante étude, on retrouve les classiques suivants :  

I Want You Back des Jacksons 5  

There She Goes des La’s  

When It’s Love de Van Halen (période Sammy Hagar)  

Knowing Me, Knowing You d’Abba  

Red Red Wine de UB40 (reprise de Neil Diamond). 

Les résultats complets de cette étude ont été publiés dans le magazine Current Biology.  

Quand on pense que sur l’album blanc des Beatles on retrouve des titres comme Helter Skelter, on se demande ce que la «chanson pop parfaite» vient faire sur ce classique. À la première écoute, on ressent une irrésistible envie de danser un continental avec notre tante préférée au mariage d’un obscur cousin. 

Toujours selon le NME, John Lennon qualifiait lui-même cette composition de Paul McCartney de «musique de grand-mère de merde».  

Est-ce à dire que la version française de Patrick Zabé peut se vanter elle aussi d’être une chanson pop parfaite?  

 

À lire aussi

Et encore plus