Une YouTubeuse dévoile le sexe de son bébé en lâchant un gros pet coloré | Le Sac de chips
/unbelievable

Une YouTubeuse dévoile le sexe de son bébé en lâchant un gros pet coloré

Image principale de l'article Elle pète pour dévoiler le sexe de son bébé

Paige Ginn est une YouTubeuse et Instagrammeuse aussi connue sous le nom de «That Girl Who Fakes Falls», c’est-à-dire «la fille qui prend des fausses débarques». 

Comme son nom l’indique, elle est connue pour se payer la tête des gens. 

Voir cette publication sur Instagram

Tag a friend who’s always there for you 😘

Une publication partagée par Paige Ginn (@paigeginn) le

 

Elle aime aussi mettre son postérieur en évidence, comme vous pouvez le constater. 

Voir cette publication sur Instagram

Is this how you “flex on the haters”?

Une publication partagée par Paige Ginn (@paigeginn) le

 

Voir cette publication sur Instagram

When she says she likes to get spanked 😅

Une publication partagée par Paige Ginn (@paigeginn) le

 

Voir cette publication sur Instagram

Pumpkin Cream Pie 🎃🥧

Une publication partagée par Paige Ginn (@paigeginn) le

 

Mais depuis hier, sa popularité est en train d’atteindre des sommets inégalés. 

La raison, elle a décidé d’annoncer le sexe de son bébé dans une vidéo Instagram où elle lâche un gros pet coloré. 

Voir cette publication sur Instagram

Gender Reveal 🍼👶🏻

Une publication partagée par Paige Ginn (@paigeginn) le

 

C’EST UN GARÇON!!!!! HIIIIIIIIII! 

Bon, est-ce que c’est vrai ou c’est pas vrai? Attend-elle vraiment un enfant? On s’en fout un peu. 

D’ailleurs, la plupart des commentateurs sur Instagram remercient l’artiste de la chute simulée de les avoir fait rire, et à peu près personne ne la félicite pour l’enfant à naître. 

Et c’est sans doute la «révélation de genre» la plus comique qu’il nous ait été donné de voir. 

Une chose est sûre, c’est pas mal plus drôle que celle du gars qui a causé un feu de forêt en tirant sur une cible remplie de poudre explosive

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus