Une femme qui s’est promenée seins nus dans sa maison pourrait être inscrite au registre des délinquants sexuels | Le Sac de chips
/unbelievable

Une femme qui s’est promenée seins nus dans sa maison pourrait être inscrite au registre des délinquants sexuels

Une résidente de l’Utah fait face à des accusations criminelles après s'être dévêtue chez elle.  

Cette histoire commence à la fin de l’année 2017 ou au début de l’année 2018 quand Tilli Buchanan et son mari entreprennent des travaux dans leur garage, selon ce que rapporte le Huffpost.  

Pour éviter de voir leurs vêtements salis inutilement, les deux retirent leur chemise.  

Buchanan se considérant comme féministe, elle ne fait pas trop de cas des enfants de son mari, âgés de 9 à 13 ans, qui font irruption dans le garage.  

«Elle voulait prouver que tout le monde pouvait se sentir à l’aise de se promener chez soi dans son plus simple appareil», disent aujourd’hui ses avocats.  

  

C’est à la suite d’une enquête n’impliquant pas Buchanan que les services sociaux ont eu vent de l’incident.  

La mère des trois enfants se disant «alarmée», elle a rapporté les gestes aux autorités, qui ont eu tôt de mettre Tilli Buchanan en état d’arrestation.  

Elle fait maintenant face à trois chefs d’accusation pour «misdemeanor lewdness involving a child», ce que l’on pourrait traduire par «grossière indécence impliquant un enfant».  

Son mari, lui, n’est accusé de rien.  

Un des aspects de sa défense en cour sera donc de démontrer qu’il existe un double standard pour les hommes et les femmes en ce qui a trait au dévoilement de la poitrine.  

«J’étais dans l’intimité de ma maison. Mon mari était juste à côté de moi, [dévêtu] de la même façon que moi, et il n’est accusé de rien», a-t-elle déclaré après son audience.  

• À lire aussi: Les femmes peuvent maintenant se promener seins nus au Village Vacances Valcartier... en théorie  

Si elle est reconnue coupable, elle pourrait être inscrite au registre des délinquants sexuels de l’état de l’Utah pour une période de 10 ans.  

Buchanan, de son côté, espère que la juge Kara Pettit fera preuve de compréhension, qu’elle laissera tomber les accusations et qu’elle rendra inconstitutionnelles les parties de la loi s’appliquant à la nudité des poitrines féminines.  

Rappelons que l’Utah, un État majoritairement mormon, est habituellement perçu comme étant très conservateur.  

Il n’est donc pas étonnant que le mouvement #FreeTheNipple n’y ait pas encore fait de percées.  

À voir aussi sur le Sac de Chips:  

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus