Un revêtement révolutionnaire empêche le caca de coller aux parois des toilettes | Le Sac de chips
/unbelievable

Un revêtement révolutionnaire empêche le caca de coller aux parois des toilettes

Image principale de l'article Un enduit empêche le caca de coller aux toilettes
Adobe Photo Stock

Des scientifiques américains affirment avoir mis au point un «revêtement pour toilettes ultraglissant» qui, en plus d’éliminer le problème des «traces de brakes », permettrait d’économiser une quantité phénoménale d’eau.  

Selon un chercheur de l’Université Penn State, «le caca collé dans le fond de la toilette n’est pas agréable pour les autres usagers, et de plus, il peut engendrer des préoccupations de santé».  

Ça, on ne lui fait pas dire!  

C’est pourquoi ce monsieur, Jing Wang, a développé en compagnie de son équipe un revêtement vaporisé appelé le «liquid-entrenched smooth surface», ou en français, surface lisse retenant les liquides.  

Ce produit que l’on applique en deux couches successives sur une toilette fait en sorte, comme son nom l’indique, de rendre sa surface très lisse.  

 

Wang, qui est doctorant au Wong Laboratory for Nature Inspired Engineering, précise que «lorsqu’il sèche, le premier vaporisateur fait pousser des molécules ayant l’apparence de cheveux humains, mais ayant un diamètre un million de fois plus mince que ceux-ci».  

C’est ainsi le second enduit lubrifiant qui vient créer la surface ultra-glissante autour de ces «cheveux nanoscopiques».  

«Lorsque que l’on met ce revêtement sur une toilette en laboratoire et que l’on y déverse de la matière fécale synthétique, celle-ci glisse jusque tout en bas, sans laisser de traces», a affirmé le chercheur qui pilote ce projet.  

Puisque les excréments se frayent si facilement un chemin vers les égouts dans les toilettes dotées d’un tel revêtement, les chasses d’eau pourraient être beaucoup plus économe sur le très précieux or bleu.  

Une cuvette utilise traditionnellement 6 litres d’eau à chaque chasse, mais les scientifiques qui ont conçu ce produit pensent être en mesure de réduire considérablement cette quantité.  

L’économie en eau ainsi réalisée pourrait alors être bénéfique à des secteurs économiques touchés par la sécheresse ou à des régions où l’accès à l’eau potable est plus complexe.  

Le prochain défi du futur Dr. Wong est toutefois la commercialisation de son produit.  

«Notre but est d’amener des nouvelles technologies sur le marché pour que le plus de gens possible en bénéficient», a-t-il déclaré.  

Son équipe de recherche et lui-même espèrent donc pouvoir jouer un rôle dans le développement durable des ressources aquatiques, tout en optimisant la portée de leur technologie.  

À voir aussi sur le Sac de Chips:  

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus