Un selfie de mauvais goût met des pompiers dans l’embarras | Le Sac de chips
/unbelievable

Un selfie de mauvais goût met des pompiers dans l’embarras

Image principale de l'article Un selfie met des pompiers dans le trouble
Pete Fisher/Northumberland Today/QMI Agency

Rien de mieux pour enflammer le web qu’un selfie inapproprié. Comment mieux souligner la fin de l’année qu’avec une photo de groupe? En prenant une photo de groupe devant une maison en feu! Sous la photo partagée dans le groupe Facebook «Detroit Fire Incidents», on pouvait lire: «L’équipe prend un moment pour un selfie du Nouvel An!»   

  

  

Certains internautes ont souhaité bonne année aux pompiers, mais plusieurs se sont scandalisés du manque de respect des chevaliers du feu. D'ailleurs, le propriétaire de la maison intergénérationnelle, maintenant en cendres, a aussi dénoncé la photo.   

• À lire aussi: Pink et Nicole Kidman font un don de 500 000$ chacune pour aider à combattre les feux en Australie  

La maison appartenait à la famille de Deonte Higginbotham, 21 ans, depuis cinq générations. Il y vivait avec sa grand-mère de 70 ans, mais restait chez un membre de la famille pendant les rénovations. Il voulait adapter la maison pour accommoder sa grand-mère malade.     

• À lire aussi: Arrêtez tout ce que vous faites: les photos du calendrier de pompiers australiens 2020 sont ici 

La photo, qui avait été envoyée aux administrateurs par un pompier, a depuis été retirée.     

  

  

Les hommes prenaient un instant pour fêter la retraite d’un collègue, selon le sous-commissaire aux incendies Dave Fornell. Il ajoute que la maison sur la photo, que les pompiers croyaient vacante, était trop dangereuse pour y entrer. «C'était méprisable», a quand même concédé Fornell.    

• À lire aussi: Le koala sauvé des flammes par une femme héroïque a été euthanasié 

Comme quoi non seulement il ne faut pas jouer avec le feu, mais c’est aussi une mauvaise idée de se prendre en photo durant un incendie.     

Ailleurs sur le Sac de chips:  

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus