Quatre policiers sont déployés pour sauver une femme en détresse qui n’était nulle autre qu’un perroquet nommé Rambo | Le Sac de chips
/pets

Quatre policiers sont déployés pour sauver une femme en détresse qui n’était nulle autre qu’un perroquet nommé Rambo

Image principale de l'article Une femme en détresse crie mais c'est un perroquet
Capture d'écran / YouTube ViralHog

Inquiétée par les cris alarmants d’une femme qui semblait être retenue contre son gré, une Floridienne a fait ce qu’il se doit: elle a contacté les forces de l’ordre. 

Les cris de «Help, help, let me out!» que la résidente de Lake Worth Beach entendait à répétition étaient, en effet, à ce point affolants. 

C’est ainsi que le 29 décembre dernier, quatre policiers du bureau du Sheriff du comté de Palm Beach se sont présentés chez son voisin, qui était tout bonnement en train de travailler sur sa voiture, pour s’enquérir de la situation. 

Ce dernier, loin d’être perturbé par l’arrivée des hommes de loi, leur a même offert sa collaboration. 

«Je vais aller chercher ce qui crie», a-t-il dit aux policiers qui ont patiemment attendu pendant que le chien de l’homme aboyait. 

 

À la surprise générale des hommes en uniforme, le mécanicien amateur est revenu avec un superbe perroquet.

Âgé de 40 ans, l’oiseau s’appelle Rambo et il est capable d’imiter à la perfection une femme séquestrée. (Oui, ça, c’est super weird.) 

Son propriétaire a raconté sa version des faits: «J’étais en train de changer les freins sur la voiture de ma femme et mon perroquet de 40 ans, Rambo, était dehors sur son perchoir, où il aime chanter et parler. Un peu plus tard, quatre agents de police se sont présentés en disant qu’une voisine avait appelé parce qu’elle entendait une femme qui criait à l’aide.» 

«J’ai promptement introduit Rambo aux policiers et nous avons tous ri un bon coup. Ensuite, je suis allé présenté Rambo à la voisine qui leur avait téléphoné à cause des cris. Elle aussi a ri beaucoup. Des fois, Rambo crie “À l’aide, à l’aide, laissez-moi sortir!”. C’est quelque chose que je lui ai appris quand j’étais enfant et qu’il vivait dans une cage.» 

Voilà qui explique cela. 

Pour une fois qu’une histoire venant de la Floride se finit bien... 

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus