Joey Scarpellino est en deuil | Le Sac de chips
/potins

Joey Scarpellino est en deuil

Image principale de l'article Joey Scarpellino est en deuil
Instagram @jscarpellino

Jeudi en soirée, Joey Scarpellino avait une bien triste nouvelle à communiquer aux 122 000 personnes qui le suivent sur Instagram.

Son précieux compagnon, Enzo, est décédé des suites d'un cancer qu'il combattait depuis maintenant deux mois déjà.

Âgé de huit ans, le husky faisait partie intégrante du compte Instagram de son maître, qui partageait souvent des clichés de celui qu'il considérait comme son meilleur ami.

C'est pourquoi le comédien a tenu à lui rendre un hommage particulièrement émouvant, sur Instagram.
  



«Les dernières 24 heures ont été les plus difficiles de ma vie. J'ai dû dire au revoir à mon meilleur ami, mon fils, mon complice, mon amour et maintenant mon ange. La nuit dernière, Enzo s'est endormi pour ne plus jamais se réveiller. Après deux longs mois à combattre le cancer, le cancer a gagné. Enzo, je t'aime tellement mon ami, tu es le meilleur chien au monde. Je n'aurais jamais pu rêver avoir un meilleur partenaire que toi. Je suis vraiment l'homme le plus chanceux du monde d'avoir eu le privilège d'avoir pu passer les huit dernières années de ma vie avec toi à mes côtés. À travers les hauts et les bas, les rires et les larmes, les succès et les embûches, tu étais toujours là. Tu es, de loin, mon plus bel accomplissement. Notre relation était si spéciale, peu nombreux sont ceux qui peuvent réellement comprendre. Mais nous, on peut. Je m'ennuie déjà tellement de toi. Mais je sais que tu es encore avec moi, et que tu le seras toujours. À mes côtés. Merci, mon ami précieux. Papa», a écrit Joey, sous une dizaine de photos de lui et Enzo.

La touchante publication a déjà récolté des milliers de mentions «J'aime» et des centaines de commentaires d'abonnés qui lui envoient de l'amour.

Toute l'équipe souhaite transmettre ses plus sincères condoléances à Joey Scarpellino.  

Aussi sur le Sac:  

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus