Les 15 guerriers du froid avec le plus de style vus à Igloofest | Le Sac de chips
/unbelievable

Les 15 guerriers du froid avec le plus de style vus à Igloofest

Depuis bientôt 15 ans, les Montréalais (et les touristes de passage dans la métropole) vont à Igloofest pour se réchauffer lors des froides soirées de janvier. 

Ce qui n’était alors qu’un sympathique «Piknic des neiges» au parc Jean-Drapeau a progressivement grossi pour devenir un événement majeur qui attire des dizaines de milliers de personnes.     

Malgré tous les changements qui se sont opérés au fil des années, un élément est demeuré constant: les costumes extravagants portés par les igloofestivaliers.     

Nous vous présentons, aujourd’hui, une sélection de 15 guerriers du froid au look hors du commun!     

View this post on Instagram

@igloofest_mtl

A post shared by Greta Stella (@gretastella_) on

 

C’est comme si on avait mis une madame de Westmount, un drapeau de la Jamaïque, un arbre de Noël et un gars avec une grosse barbe poivre et sel dans un blender.     

 

 

Dans les années 50, c’est comme ça qu’on imaginait que les gens s’habilleraient en 2020.     

 

View this post on Instagram

#igloofest

A post shared by 🎀LaUrIe👑KaNdI🍭 (@lauriekandi) on

 

En cette ère de politiquement correct, trop peu de gens se promènent avec des animaux morts sur la tête.     

 

 

On ne savait pas que le groupe punk activiste russe Pussy Riot aimait la musique électronique et avoir froid.     

 

 

Pas chaud pour la pompe à l’eau!     

 

 

Sans le vouloir, cette personne nous a montré sa cuisine.     

 

 

Ça nous donne le goût d’écouter du Diane Tell.     

 

 

Tous les furries savent danser...     

 

 

C’est ça que ça devrait être, Igloofest, du monde habillés de même! Bravo, les boys.     

 

 

Ce quidam nous a fascinés avec son sac banane de V porté autour du cou.     

 

 

Cet autre quidam nous a aussi fascinés avec son sac banane de V porté autour du cou.     

 

 

Cette brave jeune dame a compris l’importance de bien s’hydrater.     

 

 

À défaut d’avoir Prince...     

 

Les nouvelles invasions barbares.     

 

 

Et le grand vainqueur!