Un cerisier japonais millénaire en fleurs malgré les catastrophes | Le Sac de chips
/unbelievable

Un cerisier japonais millénaire en fleurs malgré les catastrophes

La semaine passée, le Japon a déclaré l’état d’urgence à cause de la covid-19. La semaine passée, un cerisier millénaire a aussi fleuri sur l’île.  

 

Takizakura, One of three most gorgeous cherry tree in Japan

 

Dans un texte touchant publié sur NPR, on peut lire l’histoire de cet arbre, vieux d’un millénaire, situé dans la ville de Miharu, au Japon. L’énorme cerisier porte le nom de Takizakura, qui signifie «cerisier chute d’eau». 

 

 

Comme chaque année, un groupe d’ouvriers a créé un chemin à la base de l’arbre pour les milliers de touristes qui s’y seraient rassemblés, même si presque personne ne pourra y aller cette fois-ci.  

 

Takizakura, One of three most gorgeous cherry tree in Japan

 

Ce n’est pas la première catastrophe à laquelle cet arbre assiste. En mille ans, il a survécu à des famines et des guerres. En 2011, il a survécu au grand tremblement de terre et à la catastrophe nucléaire de Fukushima, qui est arrivée à moins d’une cinquantaine de kilomètres de là.  

 

Shidare

 

• À lire aussi: [VIDÉO] Arnaud Soly ouvre les yeux des Québécois et nous dit la vérité sur la COVID-19

Dans son texte, l’autrice Kat Lonsdorf présente Sidafumi Hirata, 53 ans, qui a grandi à Miharu et est maintenant responsable de la protection de son héritage culturel, donc de Takizakura. Son équipe et lui en prennent soin avec l’aide des voisins. Il est coutume d’arracher les mauvaises herbes et de laisser des offrandes aux pieds de l’arbre lors d’une visite.  

 

Takizakura, One of three most gorgeous cherry tree in Japan

 

La saison de la fleuraison des cerisiers est l’un des plus beaux événements à observer dans une vie et même si on ne peut pas y aller, on vous invite à le faire par la lecture de ce texte (en anglais) et/ou par ses photos de la photographe Claire Harbage

Ailleurs sur le Sac de chips:  

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus