La sosie «zombie» d’Angelina Jolie se battrait pour sa vie après avoir été infectée par le coronavirus en prison | Le Sac de chips
/unbelievable

La sosie «zombie» d’Angelina Jolie se battrait pour sa vie après avoir été infectée par le coronavirus en prison

Image principale de l'article La sosie «zombie» d’Angelina Jolie a la COVID-19

Une Iranienne de 22 ans qui était devenue populaire sur Instagram à la suite de sa transformation plutôt ratée pour ressembler à Angelina Jolie aurait été atteinte de la COVID-19 dans une prison. 

Il y a quelques années, nous vous avions parlé de Sahar Tabar, une jeune femme de Téhéran qui avait soi-disant eu recours à 50 chirurgies esthétiques pour essayer de ressembler le plus possible à son idole, l’actrice Angelina Jolie. 

• À lire aussi: Ce «sosie» d'Angelina Jolie fait le tour du web pour les mauvaises raisons 

De son vrai nom Fatemeh Khishvand, celle qui était devenue une vedette Instagram en 2017 a été arrêtée en octobre dernier sous plusieurs prétextes. 

 

• À lire aussi: Cette Iranienne «sosie d'Angelia Jolie» célèbre sur Instagram arrêtée pour «blasphème»

Le régime ultra-conservateur de Téhéran lui reprochait notamment d’«inciter à la violence», de «blasphémer», d’«obtenir des revenus illicites», d’«encourager la jeunesse à la folie», et de «corruption sur Terre» (rien de moins), selon l’agence de presse Tasnim. 

Elle a été accusée de ces supposés crimes malgré le fait qu’elle avait avoué, après les faits, s’être servie de logiciels d’édition de photos, et de maquillage, pour mieux réussir sa «transformation». 

 

Incarcérée, elle aurait été exposée au nouveau coronavirus, comme près de 80 000 Iraniens à ce jour. Et même si son état se serait détérioré au point de devoir recevoir l’assistance respiratoire mécanique, selon plusieurs médias britanniques, les autorités refusent de la libérer. 

• À lire aussi: Une princesse travaille à l'hôpital pour aider avec la crise de la COVID-19 

En effet, son avocat Payam Derafshan a déclaré au Centre des Droits humains en Iran: «Nous trouvons inacceptable que cette jeune femme ait attrapé le coronavirus, alors que son incarcération a été prolongée, dans ces circonstances». 

Voir cette publication sur Instagram

❤️

Une publication partagée par Sahar Tabar (@sahar_tabar_officiall) le



Selon celui-ci, le juge Mohammad Moghiseh a sciemment refusé à répétition de la libérer sous caution, alors que le nombre de cas explosait en Iran. 

Le magistrat serait désormais «introuvable». 

Voir cette publication sur Instagram

😍🥰

Une publication partagée par Sahar Tabar (@sahar_tabar_officiall) le

 

Le mois dernier, pour éviter une propagation catastrophique de la COVID-19 dans les prisons iraniennes, les autorités du pays avaient procédé à la libération de 85 000 prisonniers. 

La sosie «zombie» d’Angelina Jolie n’en faisait pas partie et doit maintenant lutter pour sa vie selon son avocat. 

À voir aussi sur le Sac de Chips:  

s

 

s


Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus