Catherine Dorion lit le texte déchirant d’une bénévole en CHSLD et c'est très dur à entendre | Le Sac de chips
/touching

Catherine Dorion lit le texte déchirant d’une bénévole en CHSLD et c'est très dur à entendre

Image principale de l'article Catherine Dorion lit un texte déchirant

Sur ses réseaux sociaux, la députée Catherine Dorion partage quelques fois des témoignages de citoyens et dimanche, elle a ému de nombreux Québécois en faisant la lecture d’un texte très difficile à entendre.  

Les mots sont ceux d’Amina Khilaji, une femme de 28 ans. À l’appel du gouvernement, elle s’est portée volontaire pour travailler en CHSLD à la mi-avril.   

«Je veux témoigner moi aussi», a écrit la dame à Catherine Dorion. «En fait, j’ai déjà fait un témoignage sur mon mur, c’est en train de devenir viral, mais j’aimerais ça que tu en partages des extraits.»  

• À lire aussi: «J’ai eu peur, j’ai eu envie de me défiler»: le témoignage poignant d’une infirmière québécoise 

En effet, le cri du coeur de Mme Khilaji, publié le 1er mai, compte déjà près de 10 000 partages. 

Dimanche, la députée de Taschereau en a donc fait la lecture tout en retenant ses larmes et a partagé le récit bouleversant sur ses comptes Facebook et Instagram. «Scusez pour l’émotion. C’est juste trop intense cette lettre. Trop intense ce que ça dit sur Nous» a-t-elle indiqué en légende.  

Des mots troublants   

«Le 16 avril, je postule, le 18 avril, à 17h, je reçois un appel. Pouvez-vous rentrer dès ce soir? ... Parfait.» On avait dit à Mme Khilaji qu’elle serait une aide, un soutien aux préposés. Mais quand elle arrive au CHSLD, il n’y en a pas de préposé. Zéro.  

 

«Je vois des gens mourir. Je n’ai pas de formation en soins palliatifs. Je pensais seulement faire mon devoir de citoyenne. [...] Le système a mis 24 vies entre mes mains comme si j’avais la force de les porter.»   

La lecture du texte d’Amina Khilaji par Catherine Dorion est rendu à 1,6 million de vues. 

Pour lire ou voir les témoignages complets d’Amina Khilaji, c'est sur son mur Facebook ici.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus