Claude Gauthier à la rescousse! | Le Sac de chips
/harddrive

Claude Gauthier à la rescousse!

Un grand sage a déjà dit : « La mesure ultime d’un homme n’est pas là où il se trouve dans des moments de confort, mais bien lorsqu’il fait face à des défis. » Je ne sais pas si Claude Gauthier s’est inspiré de Martin Luther King, mais il saisit tout de même l’occasion en ces temps moches pour proposer un 19e album en carrière qui, mine de rien, s’avère être également un baume efficace.  

Claude Gauthier      

Photo courtoisie

★★★  

Aux enfants de demain  

ÇA VA BIEN ALLER  

D’accord, le vœu pieux du moment commence à agacer certaines personnes, il demeure un credo sur lequel on peut se rabattre quand la courbe prend de l’altitude.      

Justement, le fameux auteur-compositeur-interprète en rajoute à sa façon sur ce nouvel album avec bon nombre de chansons engagées pointant vers un Québec plus équitable et des leaders de demain inspirants — on mentionne même Greta Thunberg sur la pièce titre au passage — sans oublier le fait que l’été s’en vient... concept particulièrement extraterrestre en ce temps de confinement, j’en conviens, mais quand même ! Évidemment, Gauthier ne fait pas que dans la chanson à message et réserve également quelques plages à sa poésie et autres mots d’amour.       

DÉTONNANT  

Tout comme au niveau des textes, le chanteur demeure sage et offre une proposition folk aussi efficace que terre à terre. On fait donc fi ici de la tendance folk pop éthérée qui plane sur bon nombre de productions locales depuis quelques années et la direction artistique plus rustique d’Aux enfants de demain le fait ressortir du lot.       

Bien que Claude Gauthier ne gagnera pas nécessairement de nouveaux fans avec ce 19e LP, celles et ceux qui l’accompagnent depuis quelques années, voire des décennies, seront ravis de le retrouver en forme et en verve.     

  

The Dears      

Photo courtoisie

★★★½  

Lovers Rock  

Comptant, peut-être bien malgré eux, parmi les figures de proue du fameux « son de Montréal » du début des années 2000, The Dears semblent toutefois avoir galéré lors de la décennie suivante. Bonne nouvelle, toutefois : Lovers Rock semble être un « retour » au rock romantique grandiloquent qui a fait connaître le projet sans remuer son passé par nostalgie pour autant. Bien que l’expression « retour aux sources » soit galvaudée, la démarche ici est fort appréciée.       

  

Gypsy Kumbia Orchestra      

Photo courtoisie

★★★½  

VelkomBak  

Les abonné(e)s de cette chronique auront sûrement remarqué que je suis chiche lorsqu’il est question de classique, de jazz ou encore de musique du monde. Loin de moi l’idée de remiser ces genres, bien sûr, mais je préfère tout simplement aborder des styles musicaux avec lesquels je suis à l’aise. Pourquoi ? Prenons le cas de VelkomBak, nouvelle offrande du projet local Gypsy Kumbia Orchestra. Outre le fait que c’est bon, chaleureux, entraînant et que le collectif y combine à nouveau cumbia et klezmer, notamment, je ne saurais quoi dire.        

  

Moby      

Photo courtoisie

★★½  

All Visible Objects  

Autre retour aux sources : celui de Moby qui lorgne ses racines dance de ses débuts sur ce 17e album tout en conservant son dada pour les pièces à combustion lente retrouvées sur Ambient (1993) ainsi que, plus récemment, Long Ambients 1 (2016) et 2 (2019). En résulte donc, vous l’aurez deviné, une œuvre un brin anachronique — même la charge politisée semble d’une autre époque — et, surtout, en dents de scie. Dommage.     

  

Coup de coeur      

CAPITAINE CANADA  

Photo courtoisie

★★★★  

Capitaine Canada  

Après Marvel, ça pourrait (on note le conditionnel) bien être au tour d’Alaclair Ensemble de lancer leur univers multiple. Voici donc Capitaine Canada, rappeur et héros déchu qui fait écho, bien malgré lui, à l’artiste masqué MF DOOM. Ici, on camoufle également la voix sur fond de beats dignes d’un LP de Stones Throw Records. C’est mystérieux, moins éclaté, mais aussi plus underground (à défaut d’un meilleur terme) que ce que les minces offrent ces jours-ci. Une proposition aussi intrigante que l’fun, bref.  

À lire aussi

Et encore plus