Martin Shkreli, l’agrès qui voulait s’enrichir sur le dos des malades ne peut pas sortir de prison pour essayer de guérir la COVID-19 | Le Sac de chips
/potins

Martin Shkreli, l’agrès qui voulait s’enrichir sur le dos des malades ne peut pas sortir de prison pour essayer de guérir la COVID-19

Image principale de l'article Martin Shkreli ne pourra pas sortir de prison
AFP

Vous vous souvenez de Martin Shkreli, l’agrès qui voulait s’enrichir sur le dos des malades?  

En 2015, sa compagnie Turing Pharmaceuticals avait acheté le médicament Daraprim, utilisé pour traiter les gens séropositifs, et avait gonflé le prix de 13,50$ du comprimé à 750$ du comprimé. 

• À lire aussi: Un homme achète les droits d’un médicament et hausse le prix de 5500%

• À lire aussi: Il achète 17 700 bouteilles de Purell, mais il ne peut plus les revendre nulle part

Sa passion pour le indie rock lui avait valu le sobriquet de Pharma Bro. 

En 2018, il a été condamné à sept ans de prison pour fraude boursière liée à la gestion de sa compagnie pharmaceutique ainsi que deux fonds spéculatifs qu’il dirigeait. 

Pendant toute cette saga juridique, Shkreli a été impliqué dans d’autres entourloupettes, comme acheter la copie unique d’un nouvel album du Wu-Tang Clan, et d’avoir tenté de faire sortir le rappeur Bobby Shmurda de prison. 

• À lire aussi: [MISE À JOUR] Bill Murray, bientôt impliqué dans un vol?

• À lire aussi: Qu’adviendra-t-il de l’album de Wu-Tang Clan?

L’homme de 37 ans a récemment tenté une nouvelle manigance, cette fois-ci pour se faire libérer de prison temporairement. 

Shkreli a déposé une demande de sortie de prison dans le but de travailler sur un potentiel remède à la COVID-19. 

Une juge fédérale a rapidement rejeté sa demande.  

Dans sa décision la juge Kiyo Matsumoto a affirmé que «ceci était le même genre de comportement auto-encensant et délirant qui l’avait mené derrière les barreaux initialement.» 

«La cour ne croit pas que de libérer M. Shkreli va protéger le public, même s’il croit que son expérience avec les compagnies pharmaceutiques pourrait l’aider à développer un remède pour le virus.» 

À noter que l’expérience de Martin Shkreli avec le monde des médicaments est strictement financière. Il n’a aucune études médicales. 

Nous souhaitons à Martin Shkreli un bon reste de séjour en prison.

Aussi sur le Sac:

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus