Les couples n’habitant pas ensemble devraient porter un masque pendant leurs relations sexuelles selon une nouvelle étude | Le Sac de chips
/unbelievable

Les couples n’habitant pas ensemble devraient porter un masque pendant leurs relations sexuelles selon une nouvelle étude

Une nouvelle étude publiée par des chercheurs de l’université Harvard suggère aux membres de couples n’habitant pas à la même adresse de porter des couvre-visage lorsqu’ils font l’amour.

Le 8 mai dernier, des scientifiques de la prestigieuse université américaine ont publié les résultats de leurs recherches portant sur les manières les plus sécuritaires de s’adonner aux plaisirs sexuels en ces temps de pandémie de COVID-19, comme le rapporte The Independant.

Puisque selon les différents pays, états et provinces, les recommandations sanitaires varient, les chercheurs de Harvard ont travaillé sur différents scénarios de relations sexuelles et sur les probabilités de contracter le coronavirus qui se rattachent à ceux-ci.

• À lire aussi: Le gouvernement hollandais a des conseils très précis pour le sexe à 1,5 mètre de distance

Comme dans les cours de FPS (Formation personnelle et sociale) du secondaire, le meilleur moyen de ne pas être atteint de la COVID-19 reste l’abstinence.

«Peu de risques d’infection, mais non faisable pour plusieurs», ont noté les scientifiques.

Vient ensuite la masturbation, qui comporte elle aussi «peu de risques».

Puis, en troisième position, on retrouve l’activité sexuelle en ligne. Toutefois, l’équipe d’universitaires a bien pris soin de signaler les dangers reliés au sexe sur internet: tentatives de sextorsion, prédation sexuelle chez les mineurs, etc.

• À lire aussi: Ces masques de pénis ont été confectionnés pour une raison pas mal plus brillante que ce que vous pouvez imaginer

L’échelon suivant est occupé par les relations sexuelles entre personnes habitant le même lieu. Les risques y sont néanmoins «élevés» puisque un ou une des participants pourrait avoir contracté le virus sans le savoir.

Et finalement, la manière la plus dangereuse de faire l’amour au temps de la COVID-19 est avec une personne n’habitant pas la même maison que vous.

L’étude suggère donc aux chauds lapins qui n’arrivent plus à se retenir une liste de recommandations, comme: «minimiser le nombre de partenaires sexuels, éviter les partenaires sexuels qui présentent des symptômes reliés au SARS-CoV-2, éviter les baisers et les comportements sexuels avec un risque de transmission fécal-oral ou qui impliquent du sperme ou de l’urine, PORTER UN MASQUE, se doucher avant et après les relations sexuelles, et désinfecter l’espace physique où a eu lieu la relation avec du savon ou de l’alcool».

• À lire aussi: Des gens s’organisent des séances de masturbation vidéo collectives et Zoom n’aime vraiment pas ça

Ben voilà! Vous savez ce que vous avez à faire si vous faites des rencontres excitantes...

Il n’est toutefois pas mentionné si maintenir une distance de deux mètres entre chaque belligérant est nécessaire.

À voir aussi sur le Sac de Chips:

s

s

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus