Marie Montpetit qualifie de «foutaise» la promesse du premier ministre en environnement | Le Sac de chips
/zoneassnat

Marie Montpetit qualifie de «foutaise» la promesse du premier ministre en environnement

Marie Montpetit
Photo Simon Clark

Marie Montpetit

Ça brasse cette semaine à l’Assemblée nationale.

• À lire aussi: «Minable», «matamore», «tuer le tourisme»: le ton monte à l’Assemblée nationale

La députée libérale Marie Montpetit avait le couteau entre les dents lors de la période de questions, jeudi, et elle a qualifié la promesse de François Legault pour l’environnement de «foutaise». 

«Il a promis aux Québécois que l’année 2020 serait l’année de l’environnement, bien, vous savez quoi, M. le Président, avec le projet de loi n° 61, ce que le premier ministre nous confirme, c’est que sa promesse, bien, c’était de la foutaise», a-t-elle affirmé, plus précisément. 

Ç’a évidemment fait réagir le gouvernement et Mme Montpetit a dû retirer ses propos. 

Le synonyme qu’elle a trouvé pour «foutaise» n’est, disons-le, pas aussi fort. 

«Je vais reformuler. Donc, avec le projet de loi n° 61, ce que le ministre nous confirme, c’est que sa promesse, c’était de la bouillie pour les chats», a déclaré la députée de Maurice-Richard. 

Le projet de loi 61 vise à accélérer la mise en chantier de 202 projets d’infrastructure. De cette façon, le gouvernement désire relancer l’économie affectée par la crise pandémique. 

Le ministre de l’Environnement, Benoit Charette, a répondu que le projet de loi allait «non seulement améliorer grandement la relance économique», mais qu’il allait «aussi assurer la défense de l’ensemble des principes des Nations unies en développement durable».

Sondage
Quel terme préférez-vous?

«Foutaise»

«Bouillie pour les chats»

À lire aussi

Et encore plus