Les Québécois ont envie de caca et commencent à se plaindre du manque de toilettes | Le Sac de chips
/unbelievable

Les Québécois ont envie de caca et commencent à se plaindre du manque de toilettes

Image principale de l'article Les Québécois se plaignent du manque de toilettes

Quand on a commencé à comprendre qu’on n’échapperait pas au coronavirus, au début du mois de mars, on imaginait plusieurs scénarios, mais pas celui-ci.

Après trois mois de confinement à faire du pain et à regarder la peinture sécher sur les murs, nous, les Québécois, on ne tient plus en place.

• À lire aussi: Des excréments sont tombés du ciel à St-Jean-sur-Richelieu

On veut magasiner, on veut faire du camping, on veut voir des spectacles, on veut faire de la lutte gréco-romaine en se toussant dans la face, et surtout, on veut se promener dans nos belles régions.

Mais comment peut-on faire de la route si on ne peut pas s’arrêter nulle part pour aller aux toilettes?

PARTOUT LES TOILETTES SONT FERMÉES!

• À lire aussi: Ce papier de toilette permet aux enfants de faire des dessins avec leur caca

Dans les derniers jours, deux madames ont partagé sur Facebook leur désarroi de ne pas pouvoir faire caca dans plusieurs commerces du Québec.

Les deux ont vu leurs montées de lait partagées par la page Les Illuminés du Québec.

D’abord, cette dame qui dit «On va se mettre des culottes d’aisance pis m’a leur c*lisser ça dans face!» a connu un grand succès internet au cours de la fin de semaine.


Puis, ce lundi, il y a eu cette autre dame qui y est allée d’un retentissant «Si tu me débarres pas les toilettes, je vais ch*er à terre!» dans sa vidéo qui, elle aussi, est filmée dans sa voiture et ce, pendant qu’elle roule par-dessus le marché.


Comme le démontrent ces deux Québécoises qui avaient envie d’un numéro 2 et qui ont dû freiner leurs ardeurs intestinales, la situation est intenable!

C’est pourquoi, au Sac de Chips, nous tenons à lancer un appel à la solidarité excrétoire!



Nous avons conçu cette pancarte que les commerçants peuvent afficher, dans leur vitrine ou leur porte de magasin, pour faire savoir à tous qu’il est permis d’utiliser leurs toilettes malgré la pandémie.

CACA-SECOURS, c’est un peu l’équivalent de PARENTS-SECOURS, mais pour les personnes en détresse urinaire et/ou fécale, plutôt que pour les enfants perdus.

• À lire aussi: 1 personne sur 30 ferait caca dans la douche au travail selon un sondage

N’hésitez pas à télécharger notre pancarte et à l’imprimer!

Libérons les toilettes du Québec. Mais continuons de respecter les mesures sanitaires en vigueur. Surtout le lavage de mains après vous savez quoi!

À voir aussi sur le Sac de Chips: 


Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus