Lucie Laurier dévoile les paroles de sa première chanson et ce n'est pas réjouissant | Le Sac de chips
/potins

Lucie Laurier dévoile les paroles de sa première chanson et ce n'est pas réjouissant

Lucie Laurier
Photo d'archives, TOMA ICZKOVITS

Lucie Laurier

Si la comédienne Lucie Laurier a attiré l’attention dans les derniers mois pour certaines positions conspirationnistes et ses histoires avec les frères Tadros, voilà qu’elle nous surprend encore une fois avec une facette peu connue de sa personnalité. 

• À lire aussi: Lucie Laurier ne veut rien savoir d’un vaccin contre le coronavirus

• À lire aussi: La chicane est pognée entre Lucie Laurier et les frères Tadros

Celle qui s'est notamment opposée à un vaccin contre la COVID-19 a publié lundi les paroles de sa première chanson, intitulée Tueur à gages.

Elles ne sont pas très réjouissantes. 

Ça va comme suit: 

Ce monde est un chasseur de primes

Il met en joue

A la mainmise

Et quand il me fait la bise

Je sais toujours au fond de moi

Qu'un jour...

Il me butera

Ce monde est un mercenaire

Il te fait payer

Puis tu vas payer cher

Si tu veux sauver ta peau

Y aura vente aux enchères

J't'avise de fermer ta gueule

Et ramper par terre

Rien de personnel

C'est les affaires

Memento Mori

Je me délivre de toi

De ton emprise sur moi

Toi qui renies Dieu

Je ne suis pas docile

Ma délivrance est là

Et ce n'est qu'en étant libre

Qu'on touchera l'au-delà

Ce monde n'est plus qu'un homme de main

Qui exécute

S'en lave les mains

Et quand il feint de s'émouvoir

Devant la veuve et l'orphelin

C'est pour mieux les livrer...

Aux requins

Ce monde est un tueur à gages

À la solde d'infects personnages

Pour qui tu n'es que matière

À prendre de dos

De travers

Au Diable ton existence

Et tes souffrances

Ce monde est un bourreau

Et il aura...

Ta peau!

Memento Mori

Je me délivre de toi

De ton emprise sur moi

Toi qui renies Dieu

Je ne suis pas docile

Ma délivrance est là

Et ce n'est qu'en étant libre

Qu'on touchera l'au-delà

La chanson devrait sortir «très bientôt», écrit la comédienne. C’est Manu Pitois s’occupera de la musique. 

Le duo a déjà collaboré par le passé pour une autre chanson. Laurier faisait la voix et Pitois était au piano. 

Pendant que vous êtes ici...    

À lire aussi

Et encore plus