[VIDÉO] Une altercation au «2 par 4» se termine de la meilleure façon possible | Le Sac de chips
/unbelievable

[VIDÉO] Une altercation au «2 par 4» se termine de la meilleure façon possible

Dans l’ancien temps, on disait que Toronto était une ville plate. Cette époque semble révolue.

Si l’on se fie à la publication Instagram ci-dessous, ça brasse dans Kensington Market, un des quartiers les plus branchés de la Ville Reine.

• À lire aussi: Un homme mange calmement son repas alors qu’une violente altercation éclate dans un restaurant

On y voit d’abord un homme vêtu d’un t-shirt rouge apostropher quelqu’un en brandissant un «2 par 4».

Capture d'écran / Instagram skatenbacon


On découvre ensuite son interlocuteur, qui a étrangement lui aussi un «2 par 4» dans les mains, mais qui ne semble pas intéressé plus qu’il ne le faut à user de violence.

Capture d'écran / Instagram skatenbacon


Mais quand celui qui est habillé comme un skater de 2008 (le t-shirt rouge) commence à faire des petits moves de guerrier Jedi, l’autre lui répète à quelques reprises: «Je t’ai dit de rester loin de moi!».

Capture d'écran / Instagram skatenbacon

N’ayant pas froid au yeux, l’agresseur continue de faire son fanfaron en jonglant avec son bout de bois, mais il échappe celui-ci. Remarquez l’arrivée de l’héroïne qui vient sauver la situation.

Capture d'écran / Instagram skatenbacon


L’autre gars, qui voulait juste rester tranquille, saisit cette belle occasion pour chasser le t-shirt rouge.

Capture d'écran / Instagram skatenbacon

Saisi de panique, le t-shirt rouge prend la poudre d’escampette et percute violemment un cône orange torontois (Nous ne sommes pas seuls!) et va choir contre le sol.

Voir cette publication sur Instagram

This blew up everywhere 🤙🏼

Une publication partagée par @ skatenbacon le


Dans les commentaires sur Instagram, plusieurs personnes ont demandé ce qui s’était passé par la suite, mais l’auteur n’a toujours pas répondu.

Ça laisse place à l’imagination...

À voir aussi sur le Sac de Chips: 


Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus