Un psychiatre averti, car il s’endort devant ses patients | Le Sac de chips
/unbelievable

Un psychiatre averti, car il s’endort devant ses patients

Aller en thérapie est difficile en soi. Ça demande du courage, de s’ouvrir le cœur et d’explorer les confins de ses traumatismes.

Alors, imaginez devoir recommencer parce que votre psychiatre s’est endormi pendant que vous lui parliez.

C’est ce qui est arrivé à une pauvre patiente du Dr N.J.K., qui a dû se plaindre après que ce dernier s'est endormi au moins cinq fois pendant leurs rencontres, comme le rapporte le Ottawa Citizen.  

• À lire aussi: Un bébé phoque cogne des clous après avoir été secouru par des pompiers héroïques

Dans une décision rendue le 7 juillet dernier par la Commission d’appel et de révision des professions de la santé, la patiente «a expliqué, par exemple, qu'elle avait vécu une vie d'invalidation, gardant des secrets pour elle-même parce qu'elle pensait que personne ne s'en souciait, et son endormissement dans le processus la faisait se sentir faible et sans importance».

Ernest Doroszuk/Toronto Sun/ QMI Agency

Le Collège des médecins et chirurgiens de l'Ontario a donc dû dire au psychiatre d'arrêter de s'endormir au travail.

«Le patient a besoin de se sentir écouté, qu'il est la personne la plus importante dans la pièce et que le médecin essaie de comprendre exactement ce que le patient dit. S'endormir lors d'une rencontre avec un patient a une signification symbolique et peut détruire le lien thérapeutique», a-t-il expliqué. 

Le psychiatre s'est excusé de s'être endormi et a expliqué avoir changé l’heure des rendez-vous avec la patiente pour qu’ils soient en fin d’avant-midi, afin de régler le problème.

Ailleurs sur le Sac de chips:  

s " />

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus