«J'avais peur de le croiser»: Rosalie Vaillancourt se prononce sur Julien Lacroix | Le Sac de chips
/potins

«J'avais peur de le croiser»: Rosalie Vaillancourt se prononce sur Julien Lacroix

Image principale de l'article Rosalie Vaillancourt se prononce sur Lacroix
Photo Jean-François Desgagnés

Ayant été citée dans l'article du Devoir concernant les allégations d'inconduite sexuelle de Julien Lacroix, l'humoriste Rosalie Vaillancourt a décidé de briser le silence et de se prononcer sur le sujet.

• À lire aussi: Rosalie Vaillancourt se prononce sur la chute de Julien Lacroix

En effet, la femme a publié mercredi matin un long message qui explique sa vision des choses via ses stories sur Instagram. Pour celle qui était une ancienne amie de Julien Lacroix, la semaine a été dure.

Elle revient sur toute l'affaire afin de donner son point de vue et de raconter comment les choses se sont déroulées. 

«Cette semaine a été toff. Julien était un de mes amis. Même si on s'était perdus de vue depuis les 2 dernières années, c'était quelqu'un que je trouve tellement drôle. C'est sûrement un des humoristes qui me fait le plus rire. Il m'obligeait à me dépasser. Super travaillant. Sa vie étant son travail. Je n'ai pas l'impression d'avoir été victime de Julien. Je le trouvais juste [fucking] lourd saoul. Ce qui m'a aidée à croire mon amie», a-t-elle écrit dans sa première publication. 

Portrait de Rosalie Vaillancourt au Fitzroy à Montréal, Québec, Canada.

Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean

Portrait de Rosalie Vaillancourt au Fitzroy à Montréal, Québec, Canada.



Elle continue ainsi: «Je l'ai crue tout de suite. J'ai ensuite su que ce n'était pas une fille qui l'avait mis sur la liste comme il m'a fait croire. Mais plusieurs. Et ensuite j'ai reçu 1 message d'une fille qui me disait avoir été victime elle et plusieurs filles de son secondaire. Je refusais de travailler avec Julien depuis quelques mois déjà. J'avais peur de le croiser. J'ai essayé d'en parler à des gens, mais j'ai été tellement déçue. Des personnes que j'aimais profondément me disaient de me taire ou n'écoutaient pas.»

• À lire aussi: Safia Nolin brise le silence et adresse un mot à ses abonnés

Capture d'écran, Instagram



La Québécoise poursuit en disant espérer que Julien Lacroix ira chercher l'aide nécessaire.

«Je n'imagine pas comment ça doit être difficile pour les filles et gars de parler d'une agression sexuelle. Publiquement ou en privé. J'ai SEULEMENT appuyé la version de mon amie. J'ai seulement dit: c'est vrai, elle me l'a dit et je la crois parce qu'il a eu des actions parfois déplacées devant moi. C'est presque rien. J'ai même pas avoué un viol et je me fais ramasser sur mon humour, ma voix et mon intégrité.»

«Il y a vraiment un tournant qui est en train de s'opérer. Et on voit le laid de notre société. À quel point elle est sexiste. Je ne parlerai pas aux journalistes. Tout a été dit. Et j'espère réellement que mes collègues masculins m'épauleront et épauleront les prochain.e.s qui dénoncent. En refusant de travailler avec des gens problématiques» a conclu Rosalie.

Vous pouvez lire ici ses message:  

Capture d'écran

• À lire aussi: Les sœurs Boulay et Cœur de Pirate rompent les liens avec leur maison de disques

Elle a ensuite publié des captures d'écran des commentaires haineux à son égard sur les réseaux sociaux. Certains mentionnent qu'elle «cherche seulement à attirer l'attention» et d'autres sont beaucoup plus désobligeants.


À VOIR AUSSI:

s " />

s " />

s " />


Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus