Un auteur un peu mélangé inclut des monstres de Zelda dans son roman historique | Le Sac de chips
/unbelievable

Un auteur un peu mélangé inclut des monstres de Zelda dans son roman historique

The Legend of Zelda: Breath of the Wild
Image courtoisie Nintendo

The Legend of Zelda: Breath of the Wild

Bon, ça peut arriver à tout le monde, à un moment ou un autre, de tourner les coins ronds... mais c'est quand même drôle lorsque ça arrive à un auteur aguerri.

• À lire aussi: Le gars qui piège des voleurs de colis récidive avec Macaulay Culkin, le roi des mauvais coups

C’est le cas du romancier irlandais John Boyne, connu pour Le garçon en pyjama rayé, qui, dans son plus récent livre, a inclus par mégarde une recette tirée de Legend of Zelda: Breath of the Wild.

Le seul bémol, c’est que le roman de Boyne, A Traveler at the Gates of Wisdom, n’est pas une œuvre de fiction, mais plutôt un récit historique qui se déroule sur plus de 2000 ans.

C’est fort possiblement pourquoi le passage en question, la fabrication d’une teinture avec notamment des «champis d'Hyrule», une «queue rouge de lézalfos» et un «œil octo», a attiré l’attention de quelques internautes médusés.

De ce nombre, l’autrice et scénariste Dana Schwartz a toutefois proposé une théorie tangible sur Twitter.

Selon elle, Boyne a probablement cherché sur Google des «ingrédients pour teindre en rouge des vêtements» au moment d’écrire son chapitre... et est tombé sur les recettes de teinture de Breath of the Wild. Il n’aurait alors pas regardé plus loin, avant d’intégrer le tout à son roman.

Fait intéressant, la saga web est rapidement venue aux oreilles de John Boyne, qui a, en quelque sorte, validé la théorie de Schwartz, jetant la faute sur une possible recherche Google qu’il n’avait pas approfondie.

Cela dit, le principal intéressé, qui dit n’avoir jamais joué à un jeu vidéo de sa vie, a reconnu sa drôle de bourde avec humour, soulignant qu’il allait laisser le passage comme tel dans les prochaines éditions du roman... et même ajouter une mention à l’attention de «Zelda» dans les remerciements du bouquin.

Comme quoi l’influence de Legend of Zelda est partout, qu’on le veuille ou non!

D'autres nouvelles drôles

s

s

s

Sur le même sujet