Elle se fait tatouer à 103 ans pour souligner la fin du confinement | Le Sac de chips
/unbelievable

Elle se fait tatouer à 103 ans pour souligner la fin du confinement

Image principale de l'article Elle se fait tatouer à 103 ans

Il n’est jamais trop tard pour essayer de nouvelles choses. 

Une Américaine de 103 ans a décidé de célébrer la fin du confinement en faisant quelque chose qu’elle n’avait jamais osé faire avant.

Elle s’est fait tatouer.

«OuIn MaIs ElLe Va Le ReGrEtTeR pLuS tArD...»

En juin, quand Dorothy Pollack, du Michigan, a dû célébrer son plus récent anniversaire confinée à sa chambre en résidence plutôt qu’à son pub préféré, elle a décidé que quand elle pourrait enfin sortir, elle se payerait la traite. Elle a surpris sa famille et ses amis en affirmant qu’elle se ferait marquer à l’encre.

«Après la prison qu’est la COVID-19, il était temps que je recommence à vivre» a affirmé Pollack au Washington Post.

Lorsque les mesures de sécurité ont été allégées, Dorothy s’est rendue chez Awol Custom Tattooing avec la copine de son petit-fils.

Une heure et demie plus tard, la centenaire avait une petite grenouille sur son avant-bras gauche.

Ray Reasoner Jr., l’artiste qui s’est occupé de la grand-maman, a affirmé qu’elle était de loin la cliente la plus âgée qu’il avait eu la chance de tatouer, mais aussi une des plus reconnaissantes.

«Elle a fait ça comme une pro. Elle n’a même pas grimacé. Elle était tellement excitée. Si quelqu’un qui a vécu durant plus d’un siècle te dit quoi faire, tu l’écoutes.»

Alors qu’il la tatouait, la dame a mentionné au tatoueur qu'un autre de ses rêves était de faire un tour de moto. Force du hasard, Ray Reasoner Sr., le père du tatoueur, est le fier propriétaire d’une Harley-Davidson.

Après une courte conversation avec son fils, Reasoner Sr. est allé chercher Dorothy en moto et l’a amenée dîner au restaurant.

Même si elle a commencé du mauvais pied, la 103e année sur terre de Dorothy Pollack risque d’être une de ses plus marquantes!

Aussi sur le Sac:

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus