Un concert de Smash Mouth aurait causé une éclosion de COVID-19 | Le Sac de chips
/potins

Un concert de Smash Mouth aurait causé une éclosion de COVID-19

Finalement, Smash Mouth et ses fans ne sont pas les outils les plus aiguisés de la remise.

Le groupe de musique serait lié à une centaine de nouveaux cas de COVID-19 après avoir joué, avec d’autres groupes, dans un festival de la moto de Sturgis, au États-Unis. 

Smash Mouth a d’ailleurs publié une photo d’une lettre «d’un admirateur», qui semble plutôt être pleine d’insultes, sur Instagram. 

Voir cette publication sur Instagram

recent fan mail

Une publication partagée par Smashmouth (@smashmouthsmash) le

Le groupe a effectivement été grandement critiqué après la diffusion de vidéos de sa performance, dont une de son chanteur Steve Harwell disant: «Nous sommes tous ici ensemble ce soir. F*ck that COVID sh*t» devant une foule bondée... et sans masque.

Au moins, ils ne se promenaient pas, l’air plutôt stupide, avec leurs doigts en forme de «L» sur leur front. 

• À lire aussi: Juste à temps pour le week-end : Smash Mouth lance un remix dance de son méga-hit All Star!

Même si le groupe a depuis dit à Billboard qu’il s’était assuré de la sécurité des coulisses, une porte-parole du festival, Christina Steele, a confirmé qu’il n’était pas obligatoire pour le public de porter un masque ou de respecter la distanciation sociale. 

Le gérant du groupe, Steve Hayes, a ajouté qu’en tant qu’invité, le groupe n’avait aucun contrôle sur les mesures de sécurité, mais que «cela dit, la plupart d'entre eux étaient sur leur moto, ce qui éliminait beaucoup de contacts physiques entre les participants et créait en fait une distance sociale forcée». 

«L'organisation Smash Mouth prend cette pandémie très au sérieux et a pris des mesures pour garder notre groupe, notre équipe et nos fans aussi en sécurité que possible pendant cette période», a ajouté Hayes. 

N’oubliez pas: tu ne brilleras jamais si tu ne brilles pas.

Ailleurs sur le Sac de chips:   

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus