Des douaniers détruisent un sac à main à plus de 25 000$ | Le Sac de chips
/unbelievable

Des douaniers détruisent un sac à main à plus de 25 000$

Image principale de l'article Des douaniers détruisent un sac à main à 25 000$

Un individu qui venait de mettre les pieds en Australie a eu une coûteuse leçon pour avoir omis de détenir un permis approprié pour posséder un sac à main en peau d’alligator. 

Les douanes australiennes ont saisi le sac de la marque Saint-Laurent, acheté dans une boutique en France, et l’ont détruit. 

• À lire aussi: Trouvé aux douanes: une valise bourrée... d'un enfant

Selon le gouvernement australien, le propriétaire du sac avait déboursé pas moins de 26 313$ australiens pour en faire l’acquisition en janvier dernier.

Bien que les produits d’alligator soient autorisés dans le pays, leur accès est contrôlé en vertu de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) pour s'assurer qu'ils ne sont pas liés au commerce illégal d'espèces sauvages.

L’acheteur avait en effet un permis d’exportation depuis l’Europe, mais pas celui requis pour l’Australie, a déclaré le ministère de l'Agriculture, de l'Eau et de l'Environnement dans un communiqué.

Le ministère a ainsi confisqué le sac à main. Cependant, il a décidé de ne plus engager de poursuites contre l'acheteur.

Parlant de l'incident, le ministre de l'Environnement, Sussan Ley, a averti les importateurs qu'ils doivent avoir les permis appropriés pour importer certains produits dans le pays.

• À lire aussi: La douane égyptienne gribouille sur la guitare du chanteur Bryan Adams

«Nous devons tous être conscients de ce que nous achetons en ligne, car la restriction du commerce des produits d'animaux est cruciale pour la survie à long terme des espèces menacées», a déclaré Ley, ajoutant que l'Australie surveille de près ce qui entre et sort du pays. 

Jason Wood, le ministre adjoint des douanes, de la sécurité communautaire et des affaires multiculturelles, a déclaré que le pays recherchait des articles importés illégalement, notamment «des accessoires de mode, des bibelots, des fourrures, des animaux de taxidermie et de l'ivoire».

Une peau de loup gris canadien fait partie des objets récemment saisis par les agents de douanes à Perth.

En Australie, les infractions liées au commerce des espèces sauvages peuvent être punies de 10 ans de prison et d'une amende de 222 000 dollars australiens.

À VOIR AUSSI 

s

s

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus