PETA accuse un laboratoire d’électrocuter des pénis de singes | Le Sac de chips
/pets

PETA accuse un laboratoire d’électrocuter des pénis de singes

L’organisation pour la protection des droits des animaux PETA a fait une enquête dans un laboratoire des États-Unis et ce qui en ressort donne froid dans le dos.

• À lire aussi: [VIDÉO] Ce singe tente de s’évader du zoo d’une manière ingénieuse... ou pas

L’un de ses membres s’est infiltré pour une durée de six mois au Centre national de recherche sur les primates du Wisconsin. 

Dans son rapport, PETA indique que des employés qualifient certains primates de «donneurs de sperme», mais que, de toute évidence, les animaux n’ont pas donné leur accord pour se faire maltraiter ainsi. 

«Normalement, on met des colliers de métal aux singes et les travailleurs utilisent des pôles pour les retirer de la cage par le cou. Les singes sont ensuite attachés sur une chaise et les chercheurs électrocutent leur pénis jusqu’à ce qu’ils éjaculent», peut-on lire. 

Ben voyons, c'est vraiment comme ça que ça fonctionne? 

Le rapport fait état de plusieurs autres choses déprimantes. 

Entre autres, de jeunes macaques seraient privés de nourriture toute la nuit pour des tests cognitifs et ils pleureraient éternellement quand ils sont séparés de leurs compagnons. 

Différentes espèces de singe seraient également entassées dans les mêmes espaces et cela provoquerait des frictions entre elles.

Dans la vidéo, on explique que certains singes sont à cet endroit enfermés dans des cages depuis une vingtaine d'années. 

Toujours selon le rapport de PETA, l'Université de Wisconsin–Madison aurait eu plusieurs amendes dans les dernières années pour ne pas avoir prodigué les soins de base aux animaux. L’organisation estime que son reportage prouve que rien n’a changé et désire que tous les animaux soient transportés dans des sanctuaires.  

Ailleurs sur le Sac de chips :   

s

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus