Les sœurs Boulay très ébranlées par la vague de dénonciations: elles prennent une pause professionnelle | Le Sac de chips
/potins

Les sœurs Boulay très ébranlées par la vague de dénonciations: elles prennent une pause professionnelle

Image principale de l'article Les sœurs Boulay au repos
Joël Lemay / Agence QMI

L’année 2020 a été dure sur les sœurs Boulay. Dans une story Instagram partagée ce midi, Stéphanie et Mélanie ont annoncé qu’elles devaient prendre une période de repos et laisser tomber les spectacles à l’horaire des prochains mois.  

«Chers et chères vous, qui nous suivez maintenant depuis huit ans et des poussières. Ça fait longtemps qu’on vous a parlé. On devait vous retrouver bientôt, il y avait des concerts à l’horaire dans les prochains mois, mais on ne pourra pas les faire, ont indiqué les auteures-compositeures-interprètes.

• À lire aussi: Safia Nolin brise le silence et adresse un mot à ses abonnés

On ne peut pas tout vous dévoiler, mais voici ce qu’on peut vous dire: les derniers mois, ponctués par les vagues de dénonciations et les crises au sein de nos anciennes équipes, ont eu raison de notre santé physique et mentale.

Les médecins nous ont dit d’arrêter, notre nouvelle équipe nous a suggéré de prendre un recul. Il faut nous remettre sur pied avant de pouvoir chanter à nouveau.

On espère que vous comprenez. On sait que c’est une période difficile, pour beaucoup d’entre vous, et on pense à vous vraiment fort.» 

Photo AGENCE QMI, MARIO BEAUREGARD

De gros bouleversements

En juillet, la compagnie de disque du duo, Grosse Boîte, avait été grandement éclaboussée. Des dénonciations envers l’artiste Bernard Adamus avaient mené au départ du patron de la compagnie, Éli Bissonnette. 

• À lire: Les sœurs Boulay et Cœur de Pirate rompent les liens avec leur maison de disques

Un mois plus tard, Les sœurs Boulay annonçaient qu’elles travailleraient désormais avec l’agence Hôtel Particulier. 

• À lire: «J'avais peur de le croiser»: Rosalie Vaillancourt se prononce sur Julien Lacroix

La vague de dénonciations sur les violences sexuelles a fait tomber beaucoup d'artistes à l'été 2020.

- Avec les informations du Journal de Montréal

À VOIR AUSSI

s

s

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus