Marc Tanguay fait une démonstration avec la calculatrice... de son iPhone! | Le Sac de chips
/zoneassnat

Marc Tanguay fait une démonstration avec la calculatrice... de son iPhone!

Marc Tanguay
Montage Mathieu Blanchet

Marc Tanguay

Drôle d’échange aujourd’hui au Salon bleu de l’Assemblée nationale.

Alors que le député libéral Marc Tanguay questionnait le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, au sujet de la grève des garderies en milieu familial, il s’est servi de la calculatrice de son téléphone cellulaire pour démontrer que le salaire des travailleurs et travailleuses était en dessous du salaire minimum. 

Ç’a donné lieu à un échange pour le moins divertissant! 

s

«Est-ce que les éducatrices en milieu familial gagnent suffisamment? On est prêts à se poser cette question-là», a d’abord affirmé M. Lacombe. 

Cette déclaration a été la bougie d’allumage pour la fameuse démonstration de M. Tanguay avec la calculatrice. 

«La réponse est non, elles ne gagnent pas suffisamment. C’est ce qu’on se tue à lui dire depuis un an et demi. On va faire un calcul, M. le président: 51 600$, moins les dépenses de 12 600$, qui sont étayées par le syndicat, ça fait 39 00 $, moins 6000$, M. le président, pour ce qui est des protections sociales, ça fait 33 000$. Je divise ça, il y a combien de semaines dans l’année? Il y en a 52? Ça fait 634$, divisé par 50 heures semaine — elles sont plus de 90% à travailler ça — ça fait 12,69$ et ça, c’est les dépenses notamment», a déclaré le député de LaFontaine. 

De son côté, M. Lacombe s’est servi de la calculatrice pour rétorquer. 

«M. le président, je vois le collègue de Robert-Baldwin qui est en arrière. J’espère que les budgets libéraux ne se bouclaient pas comme ça, sur une calculatrice, vite, vite. Ah! je vais vous calculer ça, dit le député de LaFontaine. Combien est-ce qu’on a besoin, au ministère de la Famille? Je vous calcule ça. On a besoin de ceci, on a besoin de cela, les demandes syndicales, en plus de ce qu’on demande, en plus de ce qu’on leur offrait, c’est près d’un milliard de dollars. Il faut être sérieux, M. le président, et je ne parle pas des éducatrices, je parle du député de LaFontaine», a-t-il indiqué. 

L’échange est savoureux jusqu’à la toute fin, alors que le leader du gouvernement, Simon Jolin-Barrette, suggère à M. Tanguay de déposer son téléphone cellulaire, comme on dépose un document au parlement. 

«Peut-être que le député de LaFontaine veut aussi déposer son cellulaire, avec lequel il a calculé le tout. On serait intéressés...», a-t-il dit. 

Ç’a provoqué quelques rires parmi les parlementaires. 

Ailleurs sur Zone AssNat :   

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus