Distanciation sociale: deux hommes empêchés de réconforter leur mère aux funérailles de leur père | Le Sac de chips
/unbelievable

Distanciation sociale: deux hommes empêchés de réconforter leur mère aux funérailles de leur père

Image principale de l'article 2 hommes empêchés de réconforter leur mère
Capture d'écran / Facebook Milton Keynes Community Hub

Une famille britannique a vécu une expérience particulièrement traumatisante, dernièrement, lors de funérailles.

À la suite du décès d’Alan Wright, le père de la famille, ses deux fils ont pris soin de leur mère pendant deux semaines, dormant même chez elle.

Mais au Royaume-Uni, les mesures sanitaires pour éviter la propagation de la COVID-19 sont particulièrement strictes.

• À lire aussi: Une mère terrifiée après avoir découvert des photos de son bébé sur un site de pédophiles

Dans les résidences funéraires, il est carrément interdit de se rapprocher à moins de deux mètres de qui que ce soit, que l’on partage la même bulle ou non.

Alors quand, pendant le service à la mémoire de leur paternel, leur mère a éclaté en sanglots, les deux fils de Wright ont un peu hésité, mais ils ont quand même décidé de rapprocher leurs chaises de celle de leur maman, pour la consoler.

Grave erreur!

Sorti de nulle part, un employé de l’entreprise de pompes funèbres a fait irruption et leur a ordonné de retourner sagement à leurs places, à deux mètres de leur mère et de son gros chagrin.

• À lire aussi: Elle ramasse son caca parce que la toilette de l’immeuble de son copain est brisée

Voyez les images qui scandalisent l’Angleterre:


Dans la longue publication Facebook sous la vidéo, les frangins ont expliqué leur mésaventure.

«Pendant deux semaines, mon frère et moi n’avons pas été capables de quitter notre mère, pour être là pour elle, dans sa bulle. Je peux aller au restaurant, je peux aller dans un pub, je peux vivre chez ma mère, je peux aller aux funérailles dans une limousine avec 6 personnes. Mais quand je veux faire un câlin à ma mère aux funérailles de mon père, un homme sort de nulle part en criant et en interrompant le service, pour nous séparer», raconte Craig Bicknell, un des deux fils de l’homme décédé.

• À lire aussi: À 60 ans, cette grand-mère est fiancée à un homme qui, à 21 ans, est plus jeune que ses filles

Le conseil de la municipalité de Milton Keynes s’est depuis excusé à la famille pour la façon dont les choses se sont passées, mais a maintenu que tous devaient s’asseoir à distance lors de funérailles, qu’ils soient de la même bulle ou non.

À voir aussi sur le Sac de Chips:

s

s

s


Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus