Les libéraux accusent François Legault de faire du «mansplaining» | Le Sac de chips
/zoneassnat

Les libéraux accusent François Legault de faire du «mansplaining»

Marie Montpetit, François Legault et Dominique Anglade
Montage Mathieu Blanchet

Marie Montpetit, François Legault et Dominique Anglade

Ayayaye.

• À lire aussi: Lucie Laurier publie une vidéo pour prouver que François Legault déforme ses propos

• À lire aussi: François Legault partage ses coups de coeur littéraires sur Twitter, mais les gens lui reprochent de trop lire

Les libéraux ont accusé le premier ministre du Québec, mardi, d’avoir fait du «mansplaining» alors qu’il répondait à une question de la cheffe du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade. 

«J’invite le premier ministre François Legault à mettre la pédale douce sur le mansplaining dont il fait preuve envers Dominique Anglade en période de questions. Ce n’est vraiment pas édifiant», a écrit la députée libérale Marie Montpetit. 

«François Legault à l’instant : du pur “mansplaning”», a aussi déclaré le député libéral Gaétan Barrette. 

Pour les gens pour qui ce mot semble totalement inconnu, Le Monde définit le concept comme suit : «quand un homme explique quelque chose à une femme de manière condescendante, on parle ainsi de “mansplaining”. Ce néologisme anglais est formé à partir des mots “man” (homme) et “explaining” (explication).»

Si on ne sait pas exactement à quel moment Montpetit et Barrette font référence, on sait que c’était lors de leur premier échange dans la période de questions. Mme Anglade voulait faire reconnaître au gouvernement qu’il manquait de cohérence et de transparence dans la gestion de la pandémie.     

  • REGARDEZ l’échange complet ci-dessous :    
s

Dans ce segment, M. Legault a d’ailleurs invité Mme Anglade a mieux s’informer sur la pandémie.

«M. le Président, les Québécois n’aiment pas les personnes arrogantes. Et j’invite la cheffe du Parti libéral à regarder ce qui se passe actuellement en France, là. Le président et le premier ministre viennent d’annoncer qu’il va y avoir des nouvelles mesures d’ici la fin de semaine de confinement, des mesures importantes, parce qu’il y a quatre fois plus de nouveaux cas qu’au Québec. Donc, je ne sais pas, peut-être qu’elle devrait, la cheffe du Parti libéral, lire un petit peu ce qui se passe à Boston, ce qui se passe en Illinois, ce qui se passe au Royaume-Uni. Qu’elle lise un petit peu, puis elle va se rendre compte qu’on est tous dans la même bataille», a-t-il déclaré.

Ailleurs sur le Sac de chips :     

s

s

s

Sur le même sujet