Un club de squelettes danseuses nues crée de la chicane entre voisins | Le Sac de chips
/unbelievable

Un club de squelettes danseuses nues crée de la chicane entre voisins

Image principale de l'article Des danseuses nues crée de la chicane

Chaque année, les décorations d’Halloween donnent place à des scènes de terreur insoupçonnées.

• À lire aussi: Il y a des décorations d’Halloween devant une maison où six personnes ont été tuées

Des sorcières, des zombies, des loups-garous et parfois, mais rarement, des momies ornent les pelouses des amateurs les plus passionnés de la veille de la Toussaint.

Cette année, une résidente de Richmond en Virginie a décidé de créer une scène d’épouvante inimaginable.

Devant la maison de Angela Nava, on peut voir «The Candy Shop», un bar de danseuses nues. Qu’est-ce qu’il y a d’épeurant là-dedans, nous demanderez-vous? Eh bien, les danseuses sont de terrifiants squelettes. Ahhhhhh!

«Cette année a été tellement difficile», a affirmé Nava à CHRON. «J’ai donc décidé d’utiliser les décorations d’Halloween pour m’amuser un peu.»

Chaque soir, elle ajoute une nouvelle danseuse au groupe, et crée de nouvelles mises en scène.

The Candy Shop is open for business...Candy got a new do...and the crowd is making it rain!!! Happy Halloween from The...

Publié par Angela Nava sur Mercredi 28 octobre 2020

La femme croyait que ses décorations ne froisseraient pas qui que ce soit. C’était très naïf de sa part. Tout le monde est toujours froissé par tout.

Dimanche dernier, Angela Nava a reçu une lettre de l’association des résidents de son voisinage lui ordonnant de démanteler «The Candy Shop», parce que les squelettes étaient «positionnés de façon offensante».

Après avoir reçu la lettre, Angela se sentait triste et défaite. Elle a annoncé sur sa page Facebook qu’elle allait devoir retirer ses décorations. Mais elle a reçu plus de 150 messages l’encourageant à ne pas se plier aux demandes autoritaires de l’association.

Plusieurs de ses voisins lui ont aussi écrit pour lui dire que de passer devant sa maison était le moment fort de leur journée.

Après cette vague d’amour, Angela Nava a décidé que contrairement aux squelettes qui y dansent, «The Candy Shop» allait rester en vie.

Par contre, nous ne savons pas quelle conséquence ça aura sur sa relation avec l’association des résidents.

Longue vie au bar de danseuses de squelettes.

Aussi sur le Sac:

s

s

s

Sur le même sujet