Quatre acteurs pornos sont dans l’eau chaude après avoir tourné une scène dans un parc national mexicain | Le Sac de chips
/unbelievable

Quatre acteurs pornos sont dans l’eau chaude après avoir tourné une scène dans un parc national mexicain

Un groupe de stars mexicaines des films pour adultes pourraient faire face à des accusations pour avoir violé la beauté naturelle du Parque Nacional Cañón del Sumidero.

Les actrices Mía Marín, Giselle Montes et Yamileth Ramírez, ainsi que leur compagnon masculin Alex Marín, ont récemment tourné une scène de ménage à quatre à bord d’une embarcation qui descendait le Río Grijalva, un fleuve du sud du Mexique.

Voir cette publication sur Instagram

❤️

Une publication partagée par yamileth ramirez (@yamilethramirezmex) le


Sur les réseaux sociaux, l’acteur s’est vanté de ses prouesses. Dans un tweet maintenant effacé, il disait: «Nous allons dans le canyon pour prendre des photos super torrides, que personne n’a prises auparavant. C’est la première fois que des modèles ou des actrices vont faire des images dans le Grand Canyon du Sumidero».

• À lire aussi: Un prêtre arrêté après un trip à trois avec deux dominatrices sur l’autel de son église

Malheureusement pour lui, il semblerait que les fonctionnaires de la Commission nationale des aires naturelles protégées, l’agence gouvernementale mexicaine en charge des parcs nationaux, soient aussi abonnés à des réseaux sociaux de vedettes pornographiques.


Mis au courant des agissements coquins du quatuor, les dirigeants de l’agence ont en effet déclaré par voie de communiqué: «Les films à caractère sexuel qui ont été faits souillent l’image de l’icône représentant la fierté du Chiapas et vont au-delà des limites de la morale et des bonnes coutumes», ce qui n’est pas peu dire...

«Ces images endommagent la connexion qu’a le Chiapas envers son emblème social et culturel, puisque l’imposant canyon est situé en son coeur, comme un symbole des batailles et des racines de notre peuple», est-il précisé avec une ferveur fort émouvante.

• À lire aussi: Mia Khalifa s’ouvre un Onlyfans

En conséquence, l’agence espère que les acteurs pornographiques soient accusés et traduits devant la justice.

Toutefois, tous n’ont pas vu d’un oeil puritain les ébats cinématographiques cotés 18 ans et plus.

Manuel Niño Gutiérrez, président de l’association locale des propriétaires d’hôtels, a déclaré: «Dans un sens, je vois cela comme une forme de promotion pour notre destination. Les acteurs sont venus ici parce qu’ils croient que c’est un endroit sécuritaire et que la nature est magnifique».

• À lire aussi: La plus vieille pornstar du monde obligée de prendre une pause à cause de la COVID-19

Il est confiant que ce scandale pourra faire en sorte que l’attraction touristique regagne en popularité, elle qui a été durement touchée par la pandémie de COVID-19.

À voir aussi sur le Sac de Chips:

s

s

s


Sur le même sujet