De la cocaïne liquide dans des implants mammaires: un cartel surnommé «Les Chirurgiens» démantelé | Le Sac de chips
/unbelievable

De la cocaïne liquide dans des implants mammaires: un cartel surnommé «Les Chirurgiens» démantelé

Image principale de l'article De la cocaïne liquide dans des implants mammaires
Adobe Stock Photo

Une organisation criminelle colombienne ayant trouvé un moyen astucieux (mais effroyable) de faire entrer illégalement de la drogue en Europe a récemment été mise à mal par la police locale.

Un cartel de trafic de stupéfiants basé à Cali avait en effet comme spécialité de forcer des femmes à se faire implanter des prothèses mammaires qui étaient remplies de cocaïne à l’état liquide, selon le média Diario Occidente.

• À lire aussi: Une mère de famille cachait pour 2700 dollars de cocaïne dans les œufs Kinder de ses enfants

Le cartel nommé «Les Chirurgiens» utilisait le même procédé pour également implanter des prothèses aux mollets de femmes à qui on promettait une belle vie en Europe.

Selon le bureau du procureur général de la Colombie, les jeunes femmes devaient passer sous le bistouri dans des salles d'opération improvisées dans des chambres d’hôtel, puis trimballer la drogue dans leurs seins ou leurs mollets jusqu’en Espagne.

• À lire aussi: Il perd un sac contenant 62 000$ de cocaïne et appelle la police pour le retrouver

Celles qui consentaient à servir ainsi de mule se faisaient promettre des employés bien payés une fois arrivées à destination.

Les chirurgies «esthétiques» étaient pratiquées par un véritable chirurgien, employé par un hôpital de Cali, et par un autre homme qui prétendait faussement être médecin.



Après leur période de convalescence, les victimes prenaient un vol commercial vers Madrid, où elles repassaient sous le bistouri pour que «Les Chirurgiens» récupèrent leur précieux butin.

C’est le 10 novembre dernier que les opérations du cartel ont pris à la suite d’une rafle policière.

• À lire aussi: Arrêté à l’aéroport avec 127g de cocaïne cachés dans un pénis artificiel

Trois ans d’enquête et de surveillance électronique ont fait en sorte que les autorités avaient amassé assez de preuves pour passer à l’acte.

Dix membres du cartel Los Cirujanos se sont ainsi fait passer les menottes et devront répondre de leurs actes devant un juge.

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s


Sur le même sujet