Un Nord-Coréen s’enfuit de son pays en sautant à la perche par-dessus une barrière | Le Sac de chips
/unbelievable

Un Nord-Coréen s’enfuit de son pays en sautant à la perche par-dessus une barrière

IL S'AGIT BIEN ÉVIDEMMENT D'UN PHOTO-MONTAGE.
Photos AFP

IL S'AGIT BIEN ÉVIDEMMENT D'UN PHOTO-MONTAGE.

Un citoyen de la Corée du Nord n’en pouvait tellement plus de vivre dans son pays qu’il a décidé de faire le grand saut, littéralement.

Selon ce que rapporte le Telegraph, le fugitif serait un gymnaste qui a appris à sauter à la perche et qui a effectué un saut par-dessus une barricade, sans déclencher d’alerte.

• À lire aussi: La Nouvelle-Zélande a un gros problème de caca

Il s’est toutefois rendu aux autorités militaires sud-coréennes, qui avaient découvert une brèche dans la frontière hautement sécurisée, dès qu’il a franchi celle-ci.

Le 4 novembre dernier, après que du «personnel non-identifié» eut été détecté près de la zone démilitarisée large de 4 kilomètres, à Goseong, des troupes armées avaient en effet été déployées pour scruter le terrain.

• À lire aussi: Les 10 pires choses que Trump a faites pendant sa présidence

Le sauteur à la perche, qui serait âgé dans la vingtaine, s’est alors rendu sans incident aux militaires du Sud et a demandé l’asile politique.

Le récit de son évasion du Nord a toutefois déclenché une enquête pour vérifier ses dires.

Les officiels de l’armée, médusés d’apprendre qu’il avait passé par-dessus une clôture en sautant à la perche, lui ont demandé de prouver son affirmation.

• À lire aussi: Il faudra être vacciné contre la COVID-19 pour pouvoir prendre l’avion, selon le dirigeant d’une grande ligne aérienne

L’athlète aurait donc démontré, à deux reprises, qu’il était capable de franchir une barrière haute de 3 mètres grâce à son long bâton flexible, selon ce qu’a indiqué le correspondant de la BBC basé à Séoul.

La performance de ce gymnaste/sauteur à la perche est réellement un exploit quand on considère que très peu de personnes réussissent à «passer au sud», en raison de la présence de champs de mines et de sentinelles armées tout au long de la frontière de 250 kilomètres entre ces deux pays-frères-ennemis.

À voir aussi sur le Sac de Chips:

s

s

s


Sur le même sujet