41 personnes contractent la COVID-19 après un party échangiste | Le Sac de chips
/unbelievable

41 personnes contractent la COVID-19 après un party échangiste

Image principale de l'article 41 échangistes infectées après un party
erwinova - stock.adobe.com

Pendant la pandémie de COVID-19 qui ravage présentement le monde, certains individus sont plus responsables que d’autres. 

• À lire aussi: Ma soirée incognito dans un nouveau club échangiste

• À lire aussi: Des milliers de personnes participent à un rave sauvage en France en pleine COVID

Certains sont restés chez eux et ont respecté les consignes de sécurité émises par leur gouvernement.

D'autres sont allés à des partys d’échangistes.

L'organisateur de Naughty N’Awlins, Bob Hannaford, a appris à la dure qu’organiser un événement prônant la multiplication des contacts intimes cette année n’était pas sa meilleure idée.

L’événement de trois jours qui a normalement lieu en juillet attire habituellement plus de 2000 participants. Cette année, après des mois de délibération quant à savoir si elle devait être annulée ou non, la fiesta a finalement été repoussée au mois de novembre.

La décision d’aller de l’avant avait été fortement critiquée du public, mais Bob croyait que les mesures de sécurité mises en place par sa gang d’organisateurs seraient suffisantes.

En plus de prendre la température de tout le monde à l’entrée, le port du masque était obligatoire. Les participants étaient aussi fortement encouragés à se faire tester avant de se rendre au party.

Malgré tout, suite à l'événement, 41 personnes ont rapporté avoir reçu des diagnostics positifs pour la COVID-19. En tout, ça représente environ 15% des participants.

Selon les organisateurs, les gens ont été prudents pendant les deux premières journées, mais rendus à la troisième, il y a eu un petit relâchement au niveau des consignes de sécurité.

«Je ne l'aurais pas fait si je savais ce que je sais maintenant», a écrit Bon Hannaford sur son blogue personnel. «Ça me pèse sur le dos et ça va continuer à me peser sur le dos jusqu’à ce que tout le monde soit guéri.»

Bien que la majorité des gens qui ont contracté la maladie n’ont que de faibles symptômes, au moins une personne a dû être hospitalisée.

Si vous aviez l’intention d’organiser une grande fête échangiste dans les prochaines semaines, nous espérons que cette histoire vous aura appris une leçon importante: ne le faites pas.

Aussi sur le Sac:

s

s

s

s

Sur le même sujet