L’escorte américaine la mieux payée poursuit son État | Le Sac de chips
/unbelievable

L’escorte américaine la mieux payée poursuit son État

Image principale de l'article L’escorte la mieux payée poursuit son État

Une missionnaire humanitaire pour coeurs solitaires en a marre des mesures sanitaires.

• À lire aussi: Deux mannequins montrent leurs seins pendant un match des séries mondiales et se font bannir à vie

Alice Little, la femme qui réfère à elle-même en tant que «la travailleuse du sexe le mieux payée des US», veut faire réouvrir les bordels du Nevada et est même prête à traîner son État devant les tribunaux.

La poursuite déposée par la secrétaire particulière pour voyages d'affaires est venue à la suite d’une annonce du gouverneur de l'État, Steve Sisolak, selon laquelle les maisons closes ne pourraient pas rouvrir lors de la deuxième phase du déconfinement.

«La décision du gouverneur de garder les bordels fermés est simplement un exemple de discrimination flagrante contre les travailleurs du sexe du Nevada», a écrit la dépanneuse exceptionnelle pour maniaques sexuels dans un communiqué de presse.

Le femme de 30 ans originaire de l’Irlande travaillait au Moolite BunnyRanch, qui est fermé depuis le mois de mars dernier en raison des mesures sanitaires adoptées par l’État.

L’an dernier, Little a affirmé avoir empoché plus d'un million de dollars américains.

Dans l’injonction accordée le 30 octobre dernier, la détourneuse occasionnelle de maris fidèles avance que les travailleurs du sexe ont beaucoup souffert financièrement des fermetures au Nevada, le seul État où la prostitution est légale.

«De manière injuste, le gouverneur a gardé les bordels fermés en rouvrant d’autre commerces avec beaucoup de contacts, comme les salons de massage, les spas, et les salons de beauté», a écrit Little sur une page GoFundMe où elle espère ramasser 50 000 dollars pour couvrir ses frais d’avocats.

Au moment de l’écriture de ces lignes, la campagne de financement a amassé plus de 10 000 dollars.

Le gouverneur ne semble pas être tracassé par la démarche de celle qui pratique le plus vieux métier du monde.

«Nous sommes plus concernés par le fait de renvoyer les enfants sur les bancs d’école que de renvoyer les clients dans les bordels», a-t-il affirmé au Nevada Independant quelques jours avant que la poursuite soit déposée. «Nous allons les ouvrir c’est certain, mais pas dans un futur immédiat.»

Aussi sur le Sac: 

s

s

s

Sur le même sujet